Debat Culturel Inter Religieux

Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro à 199€
199.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Debat Culturel Inter Religieux » Discussions Diverses » Les Caricatures, un jeu de haine !

Les Caricatures, un jeu de haine !

5 participants

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Wahrani

Wahrani
Admin

En ma qualité de musulman et d’enseignant, je condamne fermement le triste assassinat de l’enseignant quel que soit le motif, je désapprouve cette barbarie à l’état pur, toutefois je me demande pourquoi ce Professeur en choisissant les caricatures qui avaient déjà enflammé le monde musulman savait très bien qu'il allait choquer et offenser les musulmans présents dans sa classe, Ce n'était pas approprié d'aborder ce sujet en classe, donc pour nous il est possible de condamner ce meurtre tout en reconnaissant qu'il y a eu une maladresse de la part de cet enseignant. Il est essentiel de le rappeler, toutefois l'un ne justifiant pas l'autre.
 
Pourquoi choisir toujours le même sujet?
Pour illustrer la liberté d'expression, pourquoi ne pas choisir un autre sujet ?
 
Il y en a des milliers, aucun droit n’existe pour insulter et se moquer de la croyance des autres.
Pourquoi cette liberté d’expression qui semble ne reposer que sur la nudité choquante d’un prophète, sa représentation méandre est déjà mal acceptée par les musulmans. 
 
Toute liberté repose sur les valeurs de droit et de responsabilité. Elle s’arrête là où commence celle des autres, c’est ce que j’ai appris à l’école francophone. Et la petite liberté des musulmans, n’est-elle pas aussi en danger quand elle subit la provocation, voire le harcèlement périodique de ces maudits dessins, ces derniers peuvent être assimilés à des appels à une haine confessionnelle ?
 
Est-t-il normal que l’on fait avancer la cause de la liberté ou que l’on éveille la conscience d’un collégien en lui montrant les caricatures d’un prophète nu tout en savant que ceci choque des milliards d’êtres humains dans leur religion et dans leur civilisation.
 
C'est ce point qui me dérange le plus : l'école est censée être exclusive, son rôle n'est pas de s'attaquer à l'Islam ni de créer une ségrégation entre les élèves selon leur religion. Le musulman que je suis ne demande pas à l’école de changer sa laïcité ou de céder sur ses valeurs. Mais simplement de ne pas cultiver la haine pour heurter une grande civilisation.
 
Il est évident que l'en organisant un cours sur les caricatures du Prophète, on va heurter la sensibilité des élèves Musulmans et de fait les exclure du reste du groupe. Ce n'est pas le but de l'école, qui rappelons-le, elle est censée être laïque. Ce n'était pas approprié d'aborder ce sujet en classe, qu'il est possible de condamner ce meurtre tout en reconnaissant qu'il y a eu une maladresse de la part de l'enseignant. S'il est nécessaire de le rappeler, l'un ne justifiant pas l'autre.
 
Quant au droit de caricature, est d’une stupidité démesurée,  de quoi se mêle cet enseignant en demandant aux élèves de commenter les caricatures sur l’Islam, au nom de la liberté d’expression ? Ce n’est pas se mêler des religions et bafouer la neutralité ?
D’où viennent ces dérives de la laïcité ?.
La laïcité n’a jamais demandé d’humilier les croyants, qu’ils soient catholiques ou musulmans, ni de combattre les religions, comme le font les bouffeurs de curés. Charlie Hebdo ferait mieux de combattre les terroristes islamiques, et ceux qui les fabriquent !
 
Loi de 1905 séparation de l’Église et de l’Etat.
- Elle établit la neutralité idéologique et philosophique de l’État, des services publics et de ses personnels.
- Elle ne privilégie aucun culte: les cultes sont juridiquement égaux en droits et devoirs (...)
 
Neutralité signifie que les fonctionnaires ne se mêlent pas des religions, pas plus les professeurs que les autres donc il me semble qu’il n'est pas nécessaire de haïr tout le monde les musulmans pour être efficace dans la liberté, mais éviter trop de haines serait bien !
 
C'est bien beau cette liberté d'expression défendue par ces médias, elle était où quand en 2009 un dessinateur de Charlie Hebdo, caricature le fils de Sarkozy se convertissant au judaïsme pour des raisons financières. Les dirigeants de Charlie Hebdo lui demandent de s'excuser. Il refuse. Il est licencié du journal. Le jeu des caricatures inacceptables selon ces dirigeant pour le fils de Sarkozy, mais qu'ils tiennent à faire accepter pour le prophète des musulmans.
 
Quant à la liberté d’expression, quelle hypocrisie ! Elle n’existe que pour les attaques contre les musulmans, sinon, c’est la censure médiatique.
La liberté d'expression inclue-t-elle qu'on se moque de la liberté d'expression?
Donc, pourquoi bon sang, ne privilégier toujours que le sujet qui divise et incite à la haine ?
Et tout ça par racisme pur !!!!!!!

https://dialogue-religion.forumalgerie.net

Stitten

Stitten

Dieudonné avait subit les foudres de la presse partisane quand il s’était déguisé en "colon israélien" dans l’émission de Fogiel, "on" l’avait meme a accusé d’antisémitisme, pour avoir fustigé un colon israélien, criminel, assassin d’enfants, qui démolit sur leur têtes les maisons appartenant à des citoyens palestiniens.
La tête d’un colon israélien est elle plus sacré que celle du prophète de l’islam ? Selon Valls Hollande et Cie, oui !
 
Valls  autorise la kippa :
Les juifs de France "peuvent porter avec fierté leur kippa !", lui-même coiffé d’une kippa.
 
Valls avait dit sur le voile :
Le voile qui interdit aux femmes d’être ce qu’elles sont, restera pour moi et doit rester pour la République un combat essentiel »
 
Pour les autorités Occidentaux, la lutte contre l’Islam n’est pas un moyen,mais une fin en soi ;on la mène de façon à ne jamais atteindre le but, on compte l’éterniser et en faire une institution permanente.

Skander



Les Caricatures, un jeu de haine ! Untitl10

On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui. Charlie Hebdo n’a jamais été contre les juifs  ni raciste. Charlie Hebdo rit de tout dans une posture humaniste qui fait la différence entre les musulmans et les juifs,
 
Au carnaval de la ville flamande d’Alost (Belgique), des caricatures de juifs reprenant une représentation sous forme d’insectes nuisibles, au nez crochu, exhibant leur argent, porteurs de messages évocateurs de complots, sont exhibées ouvertement.  Autour des chars défilent des carnavaliers en uniforme nazi, rigolards et sympathiques. La population, applaudit. Certains habitants affichent également des masques de juifs au nez crochu.
 
Les habitants d’Alost refusent de voir dans ces caricatures la moindre trace d’antisémitisme ou de racisme. Les admirateurs d’Hitler n’étaient sans doute pas antisémites. Ils avaient juste intégré le fait qu’il était salutaire d’éradiquer cette vermine juive qui n’était pas humaine.
 
Certaines sociétés burlesques d’Alost estiment qu’il est permis de rire d’une partie de la population, il convient de noter que les Alostois tentent ici de tourner en dérision certains clichés généralement assimilés à la communauté juive, et pas d’autres. Ce n’est pas parce qu’un peuple a subi un génocide qu’on n’a plus jamais le droit de le tourner en dérision. Le droit d’être tourné en dérision est un droit fondamental en démocratie et la ville est considérée   comme capitale de la moquerie et de la satire.
 
Le Soutien et la réaction avaient été tels que l’Unesco avait exclu le carnaval d’Alost de la liste de son Patrimoine culturel immatériel mondial !
Toutes les organisations Juives toutes affirment que l’affront est encore pire !
Le Vice-président de la Commission européenne déclaré : « Pour moi c’est clair: le carnaval d’Alost est une honte. Il doit cesser. Pas de place pour ça en Europe »,
Le Carnaval Alost lui  ont valu un torrent de critiques, et a été critiquée au niveau international après que toutes sortes de caricatures juives ont fait leur apparition dans le cortège du carnaval.
Les organisations et hommes politiques demandent aux autorités belges de prendre des mesures contre l’emploi de caricatures antisémites.
Le ministre israélien des Affaires étrangères, a même appelé les autorités locales à interdire le carnaval d’Alost.
Sans oublier que certains Les universitaires mettent en avant le danger de ces illustrations et demandent aux médias nationaux et internationaux de ne plus utiliser ces images, Ces images ne sont pas innocentes et mènent à des sentiments anti-juifs.
 
Comme on peut le constater quand il s’agit de Juif, la presse occidentale estime que sous prétexte d’humour et de liberté d’expression, la moquerie se transforme en manifestation triviale de racisme et en incitation à la haine.
Je conclurai qu’en reprenant tous les poncifs de juiverie les plus radicaux, faire de l’humour sur les juifs, c’est que vous êtes fanatiques et racistes.
Bien sûr, c’est simple, il fallait y penser !!!!!!!
Mais alors, y a-t-il une solution, c’est à désespérer de l’Humanité !!!!!!!

Al-Khansa

Al-Khansa

C’est comme si un professeur demandais aux élèves juifs de sortir pour enseigner aux autres élèves les écrits de Louis Ferdinand Céline qui avait écrits entres autres : Je viens de publier un livre abominablement antisémite, je vous l'envoie. Je suis l'ennemi no 1 des juifs».
 
Ou encore les écrits du professeur Robert Faurisson qui affirmait que le génocide des juifs par les nazis durant la seconde guerre mondiale était un mensonge destiné à récolter des dommages de guerre et que les déportés sont morts de maladie et de malnutrition..
 
Sans même parler du fond, la pédagogie de ce professeur est absolument choquante et il a outrepassé ses prérogatives de manière extrêmement stupide. Donc cela a plus à voir avec la propagande du moment que la liberté d’expression mais seulement s’attaquer l’islam était moins dangereux pour sa carrière, et en plus c’est le thème à la mode, le thème du moment, le thème préféré des médias.

Salâh Ed-Dîn

Salâh Ed-Dîn

Cela défie le bon sens le plus élémentaire, cette histoire de cours de la Liberté d’expression.
 
Quel est ce pays dans lequel on prétend imposer à des élèves de regarder des dessins obscènes et injurieux pour leurs croyances sous prétexte d’illustrer la liberté d’expression ?
 
En montrant ces caricatures, ce professeur a entretenu  la haine et la division  entre les élèves. Il a placé les élèves musulmans dans une situation d’agressés. Ce n’est tout simplement pas acceptable et un sérieux manque d’empathie.

Wahrani

Wahrani
Admin

En fait, on peut très modestement soupçonner que ce professeur ait réellement été décapité, tant que cette action demande de difficultés, de force, voire de temps.
 
Par contre, pour son assassin présumé, on peut se féliciter du sort très doux qui lui a été octroyé, puisqu’il a seulement été « neutralisé ».
Qu’en terme élégant cette neutralité est bien dite!

https://dialogue-religion.forumalgerie.net

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 
  •  |