Forum Dialogue Religion Islamo Judéo Chrétienne et autres doctrines
Bienvenue

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre ce Forum,
Merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de vous inscrire, si vous ne l’êtes pas encore.
Forum Dialogue Religion Islamo Judéo Chrétienne et autres doctrines


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

REPONSES AUX CHRETIENS

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

1 REPONSES AUX CHRETIENS le Mer 14 Sep - 17:14

Wahrani


Admin
Rappel du premier message :

Beaucoup de haine, de mépris et d’incompréhension. cela donne raison à notre point de vue qui est le suivant: "le soi-disant dialogue des cultures, des religions et des civilisations n’est qu’une chimère, c’est du cinéma".

La réalité et que c’est le plus fort qui fait la loi et impose son point de vue.

Entre les deux camps une minorité d’intellectuels et d’hommes de foi des deux bords essayent de jeter les ponts d’un dialogue inter-religieux ou de ce qui est communément appelé « dialogue des civilisations » pour arriver à une compréhension et à un respect mutuel afin d’éviter un «choc des civilisations» prédit par certains penseurs occidentaux, cependant la tâche semble de plus en plus rude.

Cet anti-islamisme devient de plus en plus radical et obsessionnel et tend à stigmatiser toute une population encore plus importante en nombre, et un grand nombre de personne de cultes chrétiens se sont principalement spécialisés à créer des polémiques dialogueuses, leurs ouailles se sont frottés à la « religion d’amour de tolérance et de paix. 

Ces hommes d’églises sont des érudits, de deux choses l’une, soit ces personnages sont des ignorants nous lui rappelons les paroles du poète :

Toi, si tu ne le savais pas c’est déjà un malheur

Mais tu le savais, alors c’est encore pire

Soit ils détournent sciemment la vérité…   

Des réfutations sont écrites en défense de l’Islam et de la pure compréhension des musulmans contre les fausses accusations des non-croyants et les falsifications et déformations,des arguments "phares" que les chrétiens utilisent pour renier ’authenticité du Coran et qui attaquent de front tous les dogmes  Islamiques.



Dernière édition par Wahrani le Lun 5 Déc - 15:20, édité 2 fois

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

8 Faut-il avoir peur de l'Islam ? le Mer 14 Sep - 21:48

Salâh Ed-Dîn


L’islamophobie comme idéologie opérante se fonde sur la perception hystérique de l’islam: cette religion en soi, et ses croyants, seraient le problème.

Quelle inculture  ! 
L'islam n'a absolument pas conquis par la violence, car il est interdit de forcer qui que ce soit à se convertir. Pour preuve, qu'elle violence subissent, les milliers d'Européens et d'américains qui se convertissent, en grande majorité des femmes et également des gens d’églises.
Certains chrétiens bien présomptueux citent le cas des musulmans convertis à la foi catholique, alors je dois avouer que le christianisme ne récolte avec ces personnes que des miettes pour ne pas en faire  une généralité, mais les musulmans qui se convertissent au christianisme ne sont généralement pas des lumières, ou bien ils ont un sérieux problème d’identité
C'est un peu vu comme une déchéance, de se convertir au christianisme Une soumission volontaire de personnes à problèmes, une espèce de tentative désespérée de raté, qui ne croit plus en la société.
Franchement, quand on regarde personnes qui se convertissent, y a pas de quoi se vanter. !
Cela fera d’eux uniquement les Arabes de Service..
La peur va s’aggraver chez les Français d’origine chrétienne, chez ceux d’origine arabe, chez ceux d’origine juive. Les uns se sentent menacés par les autres et un processus de décomposition  d’un société est en cours.
 .
 

Salâh Ed-Dîn


Le judaïsme  qui existe aujourd’hui est la branche du judaïsme antique qui a refusé de reconnaître en Jésus le Christ, ce Messie que les Juifs avaient plutôt imaginé chef de guerre triomphant et identifié à plusieurs reprises dans les meneurs d’insurrections.
Ayant échoué à s’étendre sur le monde entier, le judaïsme se replia sur lui-même : des trois monothéismes, il est aujourd’hui celui auquel il est le plus difficile de se convertir et d’intégrer la communauté, tant le souci de préservation de l’identité et de la tradition religieuses semble exiger de n’admettre que des individus apportant suffisamment de garanties d’une conversion profonde, ce qui fait que cette religion reste bien timide et pleure énormément sur son passé et la malédiction qui l’a toujours frappée.
Le mot Chrétien, seul ne veut rien dire, c’est une  doctrine basée sur le symbolique car en fait le doute fait bien parti de la foi Chrétienne comme une hérésie blasphématoire, se signalant en tant que religion,  par ses livres douteux par la voix de ses interprètes et de ses inspirés, même les  miracles de Jésus n’ont convaincu personne de sa mission
Apporte le , contraire   de  tout la nature et la raison . Le christianisme est chargé,  à dégrader et à enivrer  l’esprit humain par des espérances futiles, ce qui porte le contraire à toute   raison et nature.
Il n'y a pas "la vraie définition" du christianisme, mais plusieurs courants trop souvent très différents, revendiquant tous le nom de chrétiens, alors qu’on sait que Jésus ne fut pas un chrétien, Marie était pas catholique, et Jean était pas un baptiste: Ils étaient tous juifs
A titre d’exemple les évangéliques ont une approche de la Bible différente des autres appellations chrétiennes, et ça change tout. Ainsi,   pour les évangéliques, les membres des autres religions qui n'auront pas voulu se convertir seront punis éternellement après la mort,   que la Bible ne peut pas contenir une seule erreur, qu'il est nécessaire de pratiquer des activités missionnaires pour "sauver" les gens, etc...
Le monde a cru à un faux évangile depuis 2000 ans. Généralement, on enseigne que Christ est l’Évangile et non le Messager de ce dernier, les fraudeurs religieux ont pu réussir à supprimer et à cacher le Message qu’Il  a apporté.
Et pourtant, on a délibérément supprimé la vérité à ce sujet à tout le monde,  Il n’y a qu’un Évangile qui soit le bon. Tous les autres ne sont que des perversions inventées par de faux inspirés dans le but de cacher l’incroyable vérité du Message qu’il transmet.
L’Islam est une religion de justice, de lumière, de miséricorde, de force et de vérité! Les idées chrétiennes de liberté et d’égalité sont abstraites, contradictoires et vides de sens, elles ont une toute autre réalité pour nous les musulmans. Une réalité qui est bien au-delà de toutes les notions de démocratie et de liberté illusoire et mensongère auxquelles auxquels les chrétiens semblent être  attacher  vainement.
En islam, la justice est aussi considérée comme une vertu morale et une qualité, comme c’est le cas dans la tradition occidentale. 
Le Coran, qui est l’écriture sacrée de l’islam, considère la justice comme une vertu suprême.  Il s’agit d’un des objectifs de base de l’islam, si important que dans l’ordre de priorité, il vient tout juste après la reconnaissance du droit de Dieu d’être adoré de façon exclusive (tawhid) et la reconnaissance de Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) comme prophète.  Dieu déclare, dans le Coran :
« Certes, Dieu enjoint la justice, la bienfaisance et l’assistance aux proches.  Et Il interdit l’indécence, l’injustice et la rébellion. » (Coran 16:90)
Les normes coraniques de justice transcendent les considérations de race, de religion, de couleur et de croyances, car il est ordonné aux musulmans de se montrer justes autant envers leurs parents et amis qu’envers leurs ennemis, et de se montrer justes à tous les niveaux :
« Ô vous qui croyez!  Observez strictement la justice quand vous témoignez devant Dieu, même si c’est contre vous-mêmes, vos parents ou votre famille proche, ou qu’il s’agisse d’un riche ou d’un pauvre. » (Coran 4:135)
Selon un autre verset coranique :
« Et ne laissez point votre haine pour un peuple vous inciter à être injustes.  Soyez justes; cela est plus proche de la piété. » (Coran 5:Cool

En conclusion, établir la justice, selon Sarkhasi, un grand juriste musulman, « est classé comme un des actes de dévotion les plus nobles qui soient, tout juste après la croyance en Dieu.  C’est la plus grande des responsabilités confiées aux prophètes… et c’est la plus grande justification de l’intendance de l’homme sur terre. 
Ainsi l’Islam reste dans une meilleure position par rapport aux autres religions, si encore on n’admet le christianisme est à considérer comme une religion.

Wahrani


Admin
Les musulmans croient qu’il n’existe qu’un seul et unique Dieu. C’est Lui qui a créé l’univers et c’est Lui qui l’administre.  Il n’a ni partenaires ni enfants ni associés.  Il est le Très Miséricordieux, le Très Sage et le Très Juste.  Il entend et voit tout et Il est Omniscient.  Il est le Premier et le Dernier.
« Dis : « Il est Dieu, l’Unique.  Dieu, le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.  Il n’a jamais engendré et n’a pas été engendré.  Et nul ne peut L’égaler. » (Coran 112)
Mais il est d’usage de faire référence au judaïsme, au christianisme et à l’islam comme aux trois grandes religions monothéistes et de les regrouper.  Pourtant, il y a des différences flagrantes, à cet égard, entre le christianisme et l’islam.
Le concept de trinité inhérent à la quasi-totalité des dénominations chrétiennes inclut nécessairement une pluralité.  La croyance selon laquelle Dieu serait en fait composé de trois divinités (père, fils et saint esprit) contredit le concept du monothéisme islamique, où l’unicité de Dieu est indiscutable.
En islam, la croyance en un Dieu unique, qui n’a ni partenaires ni fils ni associés est essentielle.  Il s’agit de la croyance centrale de cette religion et l’essence même du Coran.  Le Coran appelle l’humanité à n’adorer que Dieu et à abandonner l’adoration de fausses divinités.  Le Coran nous invite à admirer les merveilles de la création et d’y voir la grandeur et la puissance de Dieu.  Le Coran nous ordonne de rejeter tout ce qui est adoré en dehors de Dieu ou parallèlement à Lui. Dieu dit, dans le Coran :
« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Coran 51:56)
On fait souvent référence à l’islam en tant que
«Pur  monothéisme»  Car il n’est pas corrompu par d’étranges concepts ou superstitions.  La croyance en un Dieu unique entraîne la certitude.  Les musulmans n’adorent que Dieu et n’adressent leurs prières qu’à Lui, car Il est le Seul qui mérite d’être adoré.  Et rien n’est plus grand que Lui.



Dernière édition par Wahrani le Lun 5 Déc - 15:16, édité 1 fois

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Stitten


Tout à fait !
Il n'y a pas de différence entre un non‐musulman et un Kafir. Un Kafir est un non‐musulman et un non-musulman est un Kafir. Il faut faire attention à ne pas traiter un musulman de Kafir, certes! Mais il est obligatoire de traiter de Kafir celui qu'Allah à déclarer Kafir, comme les juifs et les Chrétiens. Le fait qu'un Kafir soit ignorant de l'Islam ne change rien au fait qu'il est un Kafir. En réalité, le Koufr est basé sur l'ignorance! Mais le Koufr à plusieurs catégories et même s'il est vrai que quelqu'un qui n'a jamais entendu parler de l'Islam n'est pas comme celui qui l'a rejeté après l'avoir connu, son ignorance ne change rien au fait qu'il est Kafir. Un Kafir par ignorance est un Kafir, au même plan qu'un Kafir par arrogance est un Kafir.
De là, on sait qu’il est un devoir pour les musulmans de réprimander le christianisme et de montrer que c’est une religion fausse, changée et falsifiée ;  
 La religion chrétienne n’est plus une religion acceptée ni pour nous ni pour les autres.

Stitten


Pour les miracles de Jésus-Christ, on se demande comment il fut possible qu’un peuple entier, témoin des miracles du messie, consentît à sa mort, la demandât même avec hurlement ? 
C’est dire que les miracles de Jésus n’ont convaincu personne de sa mission, pas mêmes ses frères.
Qyant aux prophéties, le christianisme considère que le chapitre 53 d'Isaïe sur le " serviteur souffrant " se réfère à Jésus.
En réalité, ce chapitre 53 constitue la suite directe du chapitre 52, qui décrit l'exil et la rédemption du peuple juif. Les prophéties sont écrites au singulier parce que les Juifs (" Israël ") sont considérés comme une seule unité. La Torah fourmille d'exemples où la nation juive est désignée sous un pronom singulier.
D'où sont venues ces traductions erronées ?
Saint Grégoire, évêque de Nazianze au IVème siècle, a écrit : " Un peu de jargon est tout ce qui est nécessaire pour en imposer aux gens. Moins ils comprennent, plus ils admirent.
Par une triste ironie de l'histoire, les prophéties de persécution du livre d'Isaïe se sont accomplies notamment au XIème siècle, où les Juifs ont été torturés et massacrés par les Croisés qui agissaient au nom de Jésus.
Jésus ne peut pas considérer comme le Messie annoncé dans l'Ancien Testament car les prophètes bibliques regardaient le futur messie comme une personne humaine, faite de chair et de sang et non comme une divinité comme les Chrétiens voient Jésus

13 Que valent les évangiles ? le Ven 16 Sep - 16:29

Wahrani


Admin
Pour les chrétiens, les paroles d'évangile sont des vérités incontournables, quelque chose de sacré mais pour tous ceux qui ont pris le parti de ne pas croire au caractère divin de ces ouvrages, ce ne sont que des racontars. D'ailleurs comment pourrait-il en être autrement.
Ce Jésus dont on vante aujourd'hui encore et plus que jamais les vertus si exceptionnelles n'a laissé aucun écrit de sa main et son existence supposée n'est signalée par aucun témoin objectif de l'époque.
Par ailleurs quand un évangéliste qui n'avait pas connu le personnage de son vivant se met à raconter des épisodes de sa jeunesse, il cite la fuite de sa famille pour échappe aux Massacres des Saints Innocents perpétrés sur les ordres du roi Hérode,
le lecteur peut s'attendre au pire.



Dernière édition par Wahrani le Lun 5 Déc - 15:14, édité 1 fois

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Salâh Ed-Dîn


Entrevue avec Bruce M. Metzger, maîtrise de la faculté de théologie de Princeton, dans « Jésus la parole est à la défense »:
«Je vais être franc. Quand j’ai appris qu’il n’existait plus d’originaux du Nouveau Testament j’ai été très sceptique. Je me suis dit : s’il ne nous reste que des copies de copies, je me demande comment on peut croire à la moindre ressemblance entre le Nouveau Testament d’aujourd’hui et le texte des origines.
Voyons par contraste, ce qui s’est passé pour les évangiles apocryphes fantaisistes qui ont été écrits beaucoup plus tard. On a choisi des noms de personnages célèbres et exemplaires pour en faire les auteurs fictifs : Pierre, Marie, Jacques. Ces noms-là avaient bien plus de poids que ceux de Matthieu, Marc et Luc. Aussi, pour répondre à votre question, il n’y avait aucune raison de faire de ces trois personnes moins respectées les auteurs des Évangiles si ce n’était pas vrai.

15 Re: REPONSES AUX CHRETIENS le Dim 18 Sep - 22:56

Wahrani


Admin
@Salâh Ed-Dîn a écrit:
Entrevue avec Bruce M. Metzger, maîtrise de la faculté de théologie de Princeton, dans « Jésus la parole est à la défense »:
«Je vais être franc. Quand j’ai appris qu’il n’existait plus d’originaux du Nouveau Testament j’ai été très sceptique. Je me suis dit : s’il ne nous reste que des copies de copies, je me demande comment on peut croire à la moindre ressemblance entre le Nouveau Testament d’aujourd’hui et le texte des origines.
Voyons par contraste, ce qui s’est passé pour les évangiles apocryphes fantaisistes qui ont été écrits beaucoup plus tard. On a choisi des noms de personnages célèbres et exemplaires pour en faire les auteurs fictifs : Pierre, Marie, Jacques. Ces noms-là avaient bien plus de poids que ceux de Matthieu, Marc et Luc. Aussi, pour répondre à votre question, il n’y avait aucune raison de faire de ces trois personnes moins respectées les auteurs des Évangiles si ce n’était pas vrai.
Les chrétiens essaient de faire cadrer, au prix de douloureuses contorsions de sémantique (Paraboles et Symbolismes), les prédictions de la Bible avec la réalité, mais dans l'ensemble, c'est raté.
Les chrétiens sont toujours heureux de nous épater par des citations bibliques de l’A,cien Testament pour essayer de prouver la Divinité de Jésus Christ, 300 prophéties nous disent préconisent l’arrivée de Christ, comme c’est   beau cest fables. Nous pouvons les croire sans reproches, mais lorsque les musulmans evoquent les atrocités et les violences de la Bibles, nos gentils chrétiens se démarquent totalement de l’ancien testaement et avancent qu’ils n’ont foi qu’en Nouveau testament  qui est tout Amour.
De quelque façon qu'on prend sans la lecture de la Bible,    est reellement illustrée  sans cesse de contradictions et de contresens incohérents



Dernière édition par Wahrani le Lun 5 Déc - 15:14, édité 1 fois

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

16 L’histoire de femme adultère le Lun 26 Sep - 13:37

Wahrani


Admin
Les chrétiens pensent que comme Jésus n'a pas ordonné la lapidation d'une femme coupable d’adultère, alors il aurait par conséquent abolit cette pratique. Ceci n’est pas vrai pour deux raisons :
Les juifs n’ont jamais reconnu Jésus Christ comme prophète et encore moins le Messie, donc il n’avais aucune vocation prophétique pour les eux afin qu’il puisse abolir quoique ce soit dans la Loi de Moise.
Par ailleurs, pour les juifs Jésus christ ne représente aucune autorité  dans le temple ni dans la vie quotidienne, alors il serai insensé de s’imaginer que les prêtres juifs puissent venir voir Jésus christ et lui demander ce qu’il devront faire de l’adultère de la femme.
«Les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus : Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Moïse, dans la Torah, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu ?
Beaucoup de chrétiens utilisent ce passage comme un argument de poids pour démontrer que la loi de Moïse serait à abolir. Il n’est pas rare d’entendre : « Si tu veux appliquer la loi de Moïse, alors tu dois également lapider les adultères etc ».
La loi de Moïse ordonne la lapidation des adultères or, le Messie étant justement confronté à une femme adultère Jésus christ ne pouvait pas être contre cette loi, et les juifs après que  jésus christ leur dit:
Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle
Ils ordonnèrent à Marie la mère de Jésus christ pour lancer la première pierre, ce qu’elle fait tout en pensant qu’il ne s’agit que de l’application de la Loi de Moise, qu’elle connaisse parfaitement.
Dans cette histoire la première pierre a été lancée par Marie mère de Jésus christ, ensuite les scribes et les pharisiens amenèrent la femme en question et ils ont entamés la Lapidation.
En conclusion, la lapidation relève parfaitement de la Loi de Moise et a été effectivement pratiquait par les juifs.
Certains  chrétiens  disent en citant Jean 8:
« On est dans une nouvelle alliance. D’accord  Jésus n’est pas venu abolir la loi, mais pour l’accomplir (Mat 5, 17) ,
Avec ce raisonnement, accomplir la loi signifie en réalité  ne pas abolir la loi sur la mise à mort des adultères.   Ces personnes prennent le sens contraire  pour affirmer que la loi de Moïse n’est plus d’actualité : pour eux, accomplir signifie en réalité abolir une partie de la loi.
si Jésus avait demandé à ce qu’on laisse partir la femme, il aurait violé aussi le prescrit de la loi puisque celle-ci condamne à mort les hommes et les femmes adultères
En vérité, ce passage de la femme adultère démontre tout l’inverse : loin d’abolir la Loi, ce passage confirme et renforce  la loi et démontre avait été appliqué.



Dernière édition par Wahrani le Lun 5 Déc - 15:13, édité 1 fois

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum