«Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, mais je me battrai pour que tu puisses le dire».

Voltaire


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

 » Islam » La secte Bahaï-ya

La secte Bahaï-ya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La secte Bahaï-ya le Dim 17 Juil - 19:13

Al-Khansa

avatar
Bahaï-ya est une secte hérétique fondée en 1844 à Shiraz (Iran) par le nommé Ali Mohammed Shirazi (1819-1950), surnommé al-Bab (la porte-sous entendu : la porte ouverte sur une ère nouvelle), d’où le nom al - babya désignant la même secte.
Pour commencer, celui-ci a déclaré être le Messie (al Mahdi) attendu par les musulmans. A partir de 1844, la nouvelle de la secte commença à se répandre, attirant des foules immenses de visiteurs, désireux de faire la connaissance du Messie.
A la rencontre du personnage, les illusions se dissipèrent, les désabusés portèrent plainte contre le gourou qui fut emprisonné.
A partir de sa prison, il maintient le contact avec ses adeptes et les incita à se réunir. Effectivement, la réunion eut lieu dans le village de Badasht.
Là, une femme du nom de Fatima bint Qazwini (de Qazwin), surnommée Qurratu’l Aïn (une consolation pour les yeux), quitta impudemment son foyer conjugal et rejoint la réunion où elle fit des déclarations scandaleuses.
Elle ôte son voile en public et proclama la légitimité du libertinage et du collectivisme sexuel tout en donnant l’exemple par la suite.
Depuis l’avènement du Bab, dit-elle, la Charia est abrogée :
« Le jeûne, la prière, la Zakât et tout ce que Mohammed avait apporté sont nuls et de nul effet dès aujourd’hui.
 
Notre protecteur al-Bab va conquérir le monde, soumettre les hommes et unifier les religions de la planète de sorte qu’il ne restera qu’une seule religion ; la nouvelle religion de la vérité et la nouvelle charia sont les siennes. Je vous déclare en vérité que les interdits et les contraintes sont levés ; brisez la barrière du voile qui vous séparent de vos femmes, la femme est une fleur qui doit être cueillie et sentie par plus d’un. Profitez de la vie, il n’y aura plus rien après la mort ; partagez entre vous les richesses et les femmes. Plus d’interdits désormais, ni de charge ni de privations. »
 
Elle fut jugée en même temps que le gourou, condamnés et exécutés en 1852 par les autorités du Shah. Le Tsar de Russie était intervenu personnellement pour les sauver, mais en vain. Avant sa mort, al Bab annonça qu’il a préparé la venue d’un personnage qui aura pour tâche d’accomplir sa mission.
On ne doit pas s’étonner que son adepte Mirza Hussein Ali (1817-1892) qui a pris la relève en 1863 déclare être « celui par qui Dieu se manifestera ».
Après s’être fait décorer du titre de Baha’ullah (la beauté de Dieu), il se mit à écrire mettant à profit son exil à Bagdad. Son premier ouvrage que les bahaïs considèrent comme leur livre sacré s’intitule ‘‘le livre de la certitude’’. Ayant composé son ouvrage à partir de textes choisis de la Bible et du Coran, il voulait faire des trois religions monothéistes une seule religion.
Sa doctrine syncrétiste est clairement exposée dans d’autres ouvrages, entre autres : les sept (07) vallées, les Paroles cachées où il met en exergue la dimension surhumaine de son personnage.
Il prétend être l’incarnation de Dieu et le représentant de tous les prophètes de Noé à Mohammed. Il se considère comme la plus parfaite structure reflétant la réalité divine.
En 1911, son fils aîné Abbas Abdul Baha entreprit un grand périple à travers le monde au cours duquel, il fait connaître la secte et expose ses principes ‘‘universels et humanitaires.’’
Dans son livre ‘‘les discussions de Abdul Baha’’, il révèle en peu de mots le but de cette dernière, à savoir : changer l’Islam et oeuvrer pour l’instauration de l’Etat d’Israël.
Dans ce même ouvrage, il affirme : « le Royaume n’est pas l’apanage d’une communauté donnée. Il te suffit d’être bahaï chrétien, bahaï franc-maçon, bahaï juif et bahaï musulman ».

A sa mort en 1921, il a désigné pour successeur son petit-fils Shawqi Effendi qui a dirigé la secte jusqu’en 1957. Celle-ci est actuellement administrée par un conseil de neuf personnes élu tous les cinq ans.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum