Debat Culturel Inter Religieux
Débat Culturel Inter Religieux
Ce forum n'a pas pour but de condamner, de juger ou encore moins à critiquer qui que ce soit, aucune croyance, religion ou personne. Ce forum par une étude et une recherche a pour but de partager des grandes vérités cachées et de donner l’opportunité de voir et de juger par soi-même.
Ce Forum représente ma propre croyance en ce que j'ai appris et vu lors de l'étude des Religions Je suis très reconnaissant pour l’enseignement colossale qui en résulte et que ce forum fournit maintenant et dans laquelle je crois vraiment, je partage la recherche d’une vérité cachée et oubliée de la Bible, dans l'Ancien Testament et le Nouveau Testament, et quelle est la vraie relation et connexion entre judaïsme, christianisme et islam ?
Pour être en mesure de voir comment ces vrais faits solides sont les pièces manquantes qui rapprochent les croyances, qui nous concerne tous d’une manière ou d’une autre au quotidien et apportent des réponses aux questions que beaucoup d’entre nous posent.
Wahrani
Debat Culturel Inter Religieux

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Debat Culturel Inter Religieux » Christianisme » Jésus dans le Coran

Jésus dans le Coran

Aller à la page : Précédent  1, 2

Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

1 Jésus dans le Coran le Lun 20 Juin - 15:11

Salâh Ed-Dîn

avatar
Rappel du premier message :

Lorsque Dieu a envoyé Jésus fils de Marie apportant la voie droite et appuyé par les preuves et les signes évidents, les juifs le jalousèrent à cause de sa prophétie et des miracles qu’il présentait. Il guérissait l’aveugle et le lépreux, ressuscitait les morts et créait d’argile comme une forme d’oiseau, soufflait en lui et devenait un oiseau, tout cela avec la permission de Dieu. Malgré ces miracles les juifs le contredirent, le traitèrent de menteur et lui nuirent. Pour cela, Jésus et sa mère cherchaient à être loin d’eux parcourant la terre
Ce qui a été récité dans le Coran au sujet de Jésus, reste le plus correct et c’était un des miracles de Dieu qui émane de Sa Sagesse pour éprouver Ses serviteurs. Il a affirmé: «Non, ils ne l’ont pas tué, non, ils ne l’ont pas crucifié. Mais quelqu’un lui ressemblant l’a été à sa place» 

Et pour plus de confirmation. Il a dit: «Et ceux qui ont discuté sur ce point, eux-mêmes étaient dans le doute. Ils n’avaient que des hypothèses
 
Accusations juives
En fait, la Bible dit que Dieu accorde parfois aux charlatans la possibilité d’accomplir des miracles, dans le seul but de tester la loyauté juive envers la Torah (Deutéronome 13:4).
 
Le Discours véritable de Celse, uniquement connu par les nombreux extraits cités par Origène dans son livre « Contre Celse », le philosophe grec rapporte les propos d'« un juif », dont Celse dit que « ce juif » lui a tout appris. Ce « juif » lui aurait dit que Jésus était un enfant adultérin de Marie, femme d'origine misérable, fruit d'une liaison avec un soldat romain du nom de Pantera.
 
Marie était misérable, elle est même qualifiée de « femme mariée aux rois et empereurs et terminant avec un charpentier »; le père de Jésus est appelé Joseph.
 
Il est fort intéressant de noter que la tradition d'adultère attachée à Marie se retrouve dans certains textes apocryphes chrétiens. Ces passages témoignent que cette tradition émergea a priori autour du début du IIe siècle et qu'elle se répandit considérablement au point d'être mentionnée dans des textes chrétiens. Il va sans dire que ces derniers s'inscrivent en faux quant à la véracité de cette accusation. Cependant, le seul fait qu'ils la mentionnent témoigne de sa ténacité et de son importance.
 
Dans cette optique, on peut lire dans l’évangile de Thomas 105 : 

Jésus a dit : « Celui qui connaît son père et sa mère, on l'appellera fils d'une prostituée ». On trouve également une mention de ce type en Actes de Pilate II, 3 :
 
Les Anciens des juifs répliquèrent à Jésus : « Et que verrons-nous ? D'abord que tu es né de relations coupables. Puis, que ta naissance à Bethléem a provoqué un massacre d'enfants. Enfin, que ton père Joseph et Marie ta mère ont dû fuir en Egypte, tant ils étaient gênés devant le peuple. »
 
On peut donc reconnaître que cette imputation d'adultère fut émise en milieu juif, certainement transmise en milieu païen et également consignée dans des textes apocryphes chrétiens. C'est donc vraisemblablement d'une longue tradition dont il s'agit.
 
Le Toldoth Yéshu ou le « contre Evangile » juif sur Jésus
 
D’après la plupart des exégètes, l’ange Gabriel souffla dans L’encolure de la robe de Marie et celle-ci tomba aussitôt enceinte avec la permission de Dieu.
 
Quant à la grossesse de Marie, elle fut une durée normale de neuf mois, d’après l’opinion quasi unanime des exégètes, ou huit mois selon d’autres
 
Mais certains exégètes, ont avancés que Marie aussitôt qu’elle tombait enceinte, elle enfanta.
 
Marie entra chez sa soeur et se donnèrent une accolade. La soeur demanda: «O Marie, t’as-tu aperçu que je suis enceinte?»
 Et Marie de répondre: «Sais-tu que moi aussi je suis enceinte?»
 
Elle lui raconta ce qu’il lui est advenu, à savoir que toutes les deux vivaient dans une famille très vertueuse et dont les parents étaient très pieux, les gens qui visitaient souvent la  Famille de Zacharie constatèrent ce fait et la nouvelle ne tarda à se répandre parmi les fils d’Israël qui divulguèrent:
 
«Le père de l’enfant devait être Joseph (Youssouf An-Najjar) qu’aucun autre ne se trouvait avec elle dans l’oratoire»
 
Comme Marie devina que ses concitoyens allaient l’accuser d’adultère et de la mauvaise conduite, elle se retira dans un lieu éloigné afin que personne ne la rencontre et où elle ne verra personne
 
Dans la Sourate 19, qui porte d'ailleurs son nom, Myriam est traitée différemment dans le texte saint des musulmans on se rend compte que le dialogue entre Dieu et Marie est très soigné. L'accusation d'adultère est levée par l'intervention du Jésus enfant alors que tout au long des 4 évangiles le doute plane.
 
La même Sourate ajoute qu'elle a été "élue au-dessus des femmes des mondes". Le Coran témoigne donc un profond respect pour Myriam:
 
Bien que le Prophète Muhammad était un arabe, il place Myriam, de surcroît une juive, au-dessus des femmes de ce monde.
 
Dieu n’a-t-ll pas dit ailleurs:
 
«Pour Allah, l’origine de Jésus est la même que celle d’Adam. Il l’a créé de l’argile, puis H lui a dit: «Sois» et il a été» [Coran III, 59


8 Re: Jésus dans le Coran le Sam 25 Aoû - 12:04

Wahrani


Admin
@Starheater a écrit:Tes textes sont trop long cher ami.

Starheater
Ce texte est trés explicatif, relis à tête repose pour bien comprendre !!!!

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

9 Re: Jésus dans le Coran le Dim 26 Aoû - 11:50

Starheater


@Wahrani a écrit:
Depuis longtemps, les meilleurs spécialistes sont en effet convaincus que certains propos prêtés à Jésus sont ce qu'ils appellent des «constructions de la communauté».
Autrement dit, des reconstitutions de son enseignement par les premières communautés chrétiennes, reconstitutions qui tenaient compte de ce qu'elles avaient vécu et de ce qu'elles croyaient, notamment la Passion et la Résurrection. Ainsi la plupart des exégètes actuels récusent-ils les propos prêtés à Jésus lorsqu'il annonce sa mort sur une croix.
Et beaucoup dépensent une énergie considérable à retrouver par des méthodes scientifiques rigoureuses les ipsissima verba - les mots mêmes de Jésus.
Une tâche quelque peu désespérée, à en croire l'un des plus réputés biblistes français, le jésuite Xavier Léon-Dufour. Pour lui, la tradition évangélique, c'est-à-dire l'ensemble des propos et récits qui ont été transmis et rassemblés pour aboutir aux textes que nous connaissons, a «transformé» et souvent  «déformé» les «souvenirs de l'événement».
Et dans un dialogue avec le journaliste Jean-Maurice de Montremy (Dieu se laisse chercher, Plon), il déclare:
«Certes, il existe quelques paroles qui remontent à Jésus de Nazareth [...], mais il est extrêmement difficile d'en prouver l'authenticité.»


Si c'est comme tu dis, alors le Coran est dans les Patates depuis des lustres.


Starheater

10 Re: Jésus dans le Coran le Dim 26 Aoû - 16:00

Stitten

avatar
@Starheater a écrit:
Si c'est comme tu dis, alors le Coran est dans les Patates depuis des lustres.

Starheater
Contre les faits, il n’existe pas d’arguments

11 Re: Jésus dans le Coran le Ven 14 Sep - 3:45

Starheater


@Stitten a écrit:
@Starheater a écrit:
Si c'est comme tu dis, alors le Coran est dans les Patates depuis des lustres.

Starheater
Contre les faits, il n’existe pas d’arguments


Il n'y a pas de faits, comment veux-tu qu'il y ait des arguments. Écoute Stitten, tu sais tout comme moi que dans le temps de l'Apôtre Paul il y avait des gens qui écrivaient de fausses lettres:
2 Thessaloniciens 2:2  ne vous laissez pas trop vite mettre hors de sens ni alarmer par des manifestations de l’Esprit, des paroles ou des lettres données comme venant de nous, et qui vous feraient penser que le Jour du Seigneur est déjà là.

Déjà à l'époque de Paul il existait de fausses lettres, mais Paul était loin d'être sans intelligence, ces lettres avaient un Signe Distinctif:

2 Thessaloniciens 3:17  Ce salut est de ma main, à moi Paul. C’est le signe qui distingue toutes mes lettres. Voici quelle est mon écriture.

Les Juifs de l'époque de Paul s'acharnaient pour le faire tomber, il due même une fois s'échappé par une fenêtre dans une corbeille (il,  me semble que c'est une corbeille). 

Tu ne connais pas la Justice Stitten, tu cache ton Coran sous ton manteau, cite-moi des passages afin que je puisse constater le Coran a ce qu'il faut pour être sage.


Starheater

12 Re: Jésus dans le Coran le Dim 23 Sep - 13:55

Stitten

avatar
@Starheater a écrit:
Il n'y a pas de faits, comment veux-tu qu'il y ait des arguments. Écoute Stitten, tu sais tout comme moi que dans le temps de l'Apôtre Paul il y avait des gens qui écrivaient de fausses lettres:
2 Thessaloniciens 2:2  ne vous laissez pas trop vite mettre hors de sens ni alarmer par des manifestations de l’Esprit, des paroles ou des lettres données comme venant de nous, et qui vous feraient penser que le Jour du Seigneur est déjà là.

Déjà à l'époque de Paul il existait de fausses lettres, mais Paul était loin d'être sans intelligence, ces lettres avaient un Signe Distinctif:

2 Thessaloniciens 3:17  Ce salut est de ma main, à moi Paul. C’est le signe qui distingue toutes mes lettres. Voici quelle est mon écriture.

Les Juifs de l'époque de Paul s'acharnaient pour le faire tomber, il due même une fois s'échappé par une fenêtre dans une corbeille (il,  me semble que c'est une corbeille). 

Tu ne connais pas la Justice Stitten, tu cache ton Coran sous ton manteau, cite-moi des passages afin que je puisse constater le Coran a ce qu'il faut pour être sage.

Starheater
Starheater Entre toi et moi, je trouve cette diversité n’est que naturelle. Toutes ces compétitions et tous ces combats ne sont que logiques qui découlent du comportement naturel de l’homme.
Nous autres musulmans devront avoir à l’esprit l’image du verre d’eau à moitié rempli, certains le perçoive comme à moitié plein se sont les optimistes, d’autre le perçoive comme à moitié vide ce sont les pessimistes et pourtant c’est le même verre. Je suis certain que vous et moi ne serions pas là entrain de se chamailler si nos religions respectives étaient à leur apogée de la compréhension mutuelle, hélas le monde musulman actuel est dans la disgrâce la plus totale sur tout les plans et dans tous les domaines; c’est peut être aussi pour cela que les musulmans ont cette colère pleine d’espoir pour sortir des ténèbres de l’ignorance et de l’obscurantisme dans toutes les sociétés musulmanes et je pense que moi un simple croyant musulman, qui ceci  n’est pas une malédiction en-soi, ce n’est que le court de l’histoire à l’échelle de l’humain et il se trouve depuis longtemps déjà que le monde musulman est dans le creux de la vague.
Je crois que personne sur cette Terre ne peut juger proprement d'une situation sans faire des erreurs de jugements ou d'interprétations. A ce titre Je respecte largement les autres convictions religieuses. Bien que nous soyons de nord différent, il me semble à juste titre, que nous adorons un Dieu de la même  manière sous des appellations différentes.
Non je ne cache pas le Coran sous mon manteau, mais seulement, j’ai toujours constaté que tu ne veux en aucun cas lire le Coran, je t’ai soumis toute une Sourate du Coran mais au lieu de comprendre le sens de cette sourate, tu n’as fait que retenir « Une goutte de sperme ». Tiens à propos de sagesse par exemple le Coran nous rapporte l’histoire réelle d’Elie, un prophète d’une grande sagesse. C'est ainsi que vivait en un pays appelé Baalbek, à l'ouest de Damas, un peuple, plongé dans l'égarement le plus absolu ; malfaisant, injuste, agressif, c'était un peuple en pleine perdition ! Voyant ces gens dans un tel état d’égarement Allah voulut leur envoyer un de Ses Messagers touchés par Sa grâce afin de leur apporter de la lumière et les sortir des ténèbres ...
Elie appelle à l'adoration d'Allah, dieu unique et à l'abandon de Bâal, l'idole. Cet élu de Dieu fut Elie, de la lignée d’Aaron comme l'évoque notre Seigneur :
«Elie était, certes, du nombre des Messagers. » (Coran 37.123)
Il fut envoyé à ce peuple qui se prosternait devant une idole nommée Bâal ; il la vénérait et faisait d'elle une divinité ! Elie s'adressa à eux avec beaucoup de douceur et de conviction :
«Quand il dit à son peuple : "Ne craignez-vous pas (Allah)? Invoquerez-vous Baal et délaisserez-vous le Meilleur des créateurs, Allah, votre Seigneur et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres ?"» (Coran 37.124-126)
Les gens, entendant Elie, savaient très bien que leur prophète avait raison et qu'il disait vrai, mais ils se détournèrent de son appel et continuèrent à adorer leur idole comme si de rien n'était !
Elie ne ménagea ni son temps, ni ses efforts pour essayer de sauver son peuple. Il continua à prêcher sur les places publiques, les campagnes, sur les routes, de jour, de nuit. Le peuple persiste dans l’idolâtrie et menace Elie.

13 Re: Jésus dans le Coran le Lun 8 Oct - 3:33

Starheater


@Salâh Ed-Dîn a écrit:
Lorsque Dieu a envoyé Jésus fils de Marie apportant la voie droite et appuyé par les preuves et les signes évidents, les juifs le jalousèrent à cause de sa prophétie et des miracles qu’il présentait. Il guérissait l’aveugle et le lépreux, ressuscitait les morts et créait d’argile comme une forme d’oiseau, soufflait en lui et devenait un oiseau, tout cela avec la permission de Dieu. Malgré ces miracles les juifs le contredirent, le traitèrent de menteur et lui nuirent. Pour cela, Jésus et sa mère cherchaient à être loin d’eux parcourant la terre
Ce qui a été récité dans le Coran au sujet de Jésus, reste le plus correct et c’était un des miracles de Dieu qui émane de Sa Sagesse pour éprouver Ses serviteurs. Il a affirmé: «Non, ils ne l’ont pas tué, non, ils ne l’ont pas crucifié. Mais quelqu’un lui ressemblant l’a été à sa place» 
Et pour plus de confirmation. Il a dit: «Et ceux qui ont discuté sur ce point, eux-mêmes étaient dans le doute. Ils n’avaient que des hypothèses
 
Accusations juives
En fait, la Bible dit que Dieu accorde parfois aux charlatans la possibilité d’accomplir des miracles, dans le seul but de tester la loyauté juive envers la Torah (Deutéronome 13:4).
 
Le Discours véritable de Celse, uniquement connu par les nombreux extraits cités par Origène dans son livre « Contre Celse », le philosophe grec rapporte les propos d'« un juif », dont Celse dit que « ce juif » lui a tout appris. Ce « juif » lui aurait dit que Jésus était un enfant adultérin de Marie, femme d'origine misérable, fruit d'une liaison avec un soldat romain du nom de Pantera.
 
Marie était misérable, elle est même qualifiée de « femme mariée aux rois et empereurs et terminant avec un charpentier »; le père de Jésus est appelé Joseph.
 
Il est fort intéressant de noter que la tradition d'adultère attachée à Marie se retrouve dans certains textes apocryphes chrétiens. Ces passages témoignent que cette tradition émergea a priori autour du début du IIe siècle et qu'elle se répandit considérablement au point d'être mentionnée dans des textes chrétiens. Il va sans dire que ces derniers s'inscrivent en faux quant à la véracité de cette accusation. Cependant, le seul fait qu'ils la mentionnent témoigne de sa ténacité et de son importance.
 
Dans cette optique, on peut lire dans l’évangile de Thomas 105 : 
Jésus a dit : « Celui qui connaît son père et sa mère, on l'appellera fils d'une prostituée ». On trouve également une mention de ce type en Actes de Pilate II, 3 :
 
Les Anciens des juifs répliquèrent à Jésus : « Et que verrons-nous ? D'abord que tu es né de relations coupables. Puis, que ta naissance à Bethléem a provoqué un massacre d'enfants. Enfin, que ton père Joseph et Marie ta mère ont dû fuir en Egypte, tant ils étaient gênés devant le peuple. »
 
On peut donc reconnaître que cette imputation d'adultère fut émise en milieu juif, certainement transmise en milieu païen et également consignée dans des textes apocryphes chrétiens. C'est donc vraisemblablement d'une longue tradition dont il s'agit.
 
Le Toldoth Yéshu ou le « contre Evangile » juif sur Jésus
 
D’après la plupart des exégètes, l’ange Gabriel souffla dans L’encolure de la robe de Marie et celle-ci tomba aussitôt enceinte avec la permission de Dieu.
 
Quant à la grossesse de Marie, elle fut une durée normale de neuf mois, d’après l’opinion quasi unanime des exégètes, ou huit mois selon d’autres
 
Mais certains exégètes, ont avancés que Marie aussitôt qu’elle tombait enceinte, elle enfanta.
 
Marie entra chez sa soeur et se donnèrent une accolade. La soeur demanda: «O Marie, t’as-tu aperçu que je suis enceinte?»
 Et Marie de répondre: «Sais-tu que moi aussi je suis enceinte?»
 
Elle lui raconta ce qu’il lui est advenu, à savoir que toutes les deux vivaient dans une famille très vertueuse et dont les parents étaient très pieux, les gens qui visitaient souvent la  Famille de Zacharie constatèrent ce fait et la nouvelle ne tarda à se répandre parmi les fils d’Israël qui divulguèrent:
 
«Le père de l’enfant devait être Joseph (Youssouf An-Najjar) qu’aucun autre ne se trouvait avec elle dans l’oratoire»
 
Comme Marie devina que ses concitoyens allaient l’accuser d’adultère et de la mauvaise conduite, elle se retira dans un lieu éloigné afin que personne ne la rencontre et où elle ne verra personne
 
Dans la Sourate 19, qui porte d'ailleurs son nom, Myriam est traitée différemment dans le texte saint des musulmans on se rend compte que le dialogue entre Dieu et Marie est très soigné. L'accusation d'adultère est levée par l'intervention du Jésus enfant alors que tout au long des 4 évangiles le doute plane.
 
La même Sourate ajoute qu'elle a été "élue au-dessus des femmes des mondes". Le Coran témoigne donc un profond respect pour Myriam:
 
Bien que le Prophète Muhammad était un arabe, il place Myriam, de surcroît une juive, au-dessus des femmes de ce monde.
 
Dieu n’a-t-ll pas dit ailleurs:
 
«Pour Allah, l’origine de Jésus est la même que celle d’Adam. Il l’a créé de l’argile, puis H lui a dit: «Sois» et il a été» [Coran III, 59


Je ne, veux pas voir juste une petite phrase, je veux voir ce qui est avant et après, autrement dit, je veux voir si c'est vraiment un bon livre. 
Vous m'avez fait voir les gens de la caverne, faite pareil encore pour que je trouve moi aussi les erreurs qui abondent.



Starheater

14 Re: Jésus dans le Coran le Ven 12 Oct - 20:14

Stitten

avatar
@Starheater a écrit:
Je ne, veux pas voir juste une petite phrase, je veux voir ce qui est avant et après, autrement dit, je veux voir si c'est vraiment un bon livre. 
Vous m'avez fait voir les gens de la caverne, faite pareil encore pour que je trouve moi aussi les erreurs qui abondent.
Starheater
Que tu peux un jour trouver des erreurs dans le Qur’an, alors fais moi signe !
Je serai le premier à te féliciter et tu rentreras dans l’histoire !!!!

Serait-il utile de te préciser que beaucoup de religieux chrétiens depuis Jean Damascène se sont cassé la figure et certains ont finis par se convertir à cette merveilleuse religion.

Donc, je te présente ci-dessous quelques versets qui se rapportent principalement à Jésus Christ.

35. (Rappelle-toi) quand la femme de ˒Imran dit: «Seigneur, je T’ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. C’est Toi certes l’Audient et l’Omniscient.
36. Puis, lorsqu’elle en eut accouché, elle dit: «Seigneur, voilà que j’ai accouché d’une fille»; or Allah savait mieux ce dont elle avait accouché! Le garçon n’est pas comme la fille. «Je l’ai nommée Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre le Diable, le banni»(11).
37. Son Seigneur l’agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et Il en confia la garde à Zacharie(12). Chaque fois que celui-ci entrait auprès d’elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d’elle de la nourriture. Il dit: «Ô Marie, d’où te vient cette nourriture?» - Elle dit: «Cela me vient d’Allah». Il donne certes la nourriture à qui Il veut sans compter.
38. Alors, Zacharie pria son Seigneur, et dit: «Ô mon Seigneur, donne-moi, venant de Toi, une excellente descendance. Car Tu es Celui qui entend bien la prière».
39. Alors, les Anges l’appelèrent pendant que, debout, il priait dans le Sanctuaire: «Voilà qu’Allah t’annonce la naissance de Yaḥya, confirmateur d’une parole d’Allah(13). Il sera un chef, un chaste, un prophète et du nombre des gens de bien».
40. Il dit: «Ô mon Seigneur, comment aurais-je un garçon maintenant que la vieillesse m’a atteint et que ma femme est stérile?» Allah dit: «Comme cela!», Allah fait ce qu’Il veut.
41. - «Seigneur, dit Zacharie, donne-moi un signe.»- «Ton signe, dit Allah, c’est que pendant trois jours tu ne pourras parler aux gens que par geste. Invoque beaucoup Ton Seigneur; et, glorifie-Le, en fin et en début de journée.»
42. (Rappelle-toi) quand les Anges dirent: «Ô Marie, certes Allah t’a élue et purifiée; et Il t’a élue au-dessus des femmes des mondes.
43. «Ô Marie, obéis à Ton Seigneur, prosterne-toi, et incline-toi avec ceux qui s’inclinent»(14).
44. - Ce sont là des nouvelles de l’Inconnaissable que Nous te révélons. Car tu n’étais pas là lorsqu’ils jetaient leurs calames pour décider qui se chargerait de Marie! Tu n’étais pas là non plus lorsqu’ils se disputaient!(15)
45. (Rappelle-toi) quand les Anges dirent: «Ô Marie, voilà qu’Allah t’annonce une parole de Sa part: son nom sera «Al-Masīḥ», «˒Issā», fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés d’Allah»(16).
46. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien».
47. - Elle dit: «Seigneur! Comment aurais-je un enfant, alors qu’aucun homme ne m’a touchée?» - «C’est ainsi!» dit-Il. Allah crée ce qu’Il veut. Quand Il décide d’une chose, Il lui dit seulement: «Sois»; et elle est aussitôt.
48. Et (Allah) lui enseignera l’écriture, la sagesse(17), la Thora et l’Evangile,
49. et Il sera le messager aux enfants d’Israël, [et leur dira]: «En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d’un oiseau, puis je souffle dedans: et, par la permission d’Allah, cela devient un oiseau. Et je guéris l’aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission d’Allah. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants!
50. Et je confirme ce qu’il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous rends licite une partie de ce qui vous était interdit. Et j’ai certes apporté un signe de votre Seigneur. Craignez Allah donc, et obéissez-moi.
51. Allah est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc: voilà le chemin droit.»
52. Puis, quand Jésus ressentit de l’incrédulité, de leur part, il dit: «Qui sont mes alliés dans la voie d’Allah?» Les apôtres dirent: «Nous sommes les alliés d’Allah. Nous croyons en Allah. Et sois témoin que nous lui sommes soumis.
53. Seigneur! Nous avons cru à ce que Tu as fait descendre et suivi le messager. Inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent»(18).
54. Et ils [les autres] se mirent à stratégier. Allah aussi stratégie. Et Allah est le meilleur de stratèges!(19)
 
55. (Rappelle-toi) quand Allah dit: «Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n’ont pas cru et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c’est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez.
56. Quant à ceux qui n’ont pas cru, Je les châtierai d’un dur châtiment, ici-bas tout comme dans l’au-delà; et pour eux, pas de secoureurs.
57. Et quant à ceux qui ont la foi et font de bonnes œuvres, Il leur donnera leurs récompenses. Et Allah n’aime pas les injustes.
 
58. Voilà ce que Nous te récitons des versets et du sage rappel(21).
 
59. Pour Allah, Jésus est comme Adam qu’Il créa de poussière, puis Il lui dit: «Sois»: et il fut.
60. La vérité vient de ton Seigneur. Ne sois donc pas du nombre des sceptiques.
61. A ceux qui te contredisent à son propos, maintenant que tu en es bien informé, tu n’as qu’à dire: «Venez, appelons nos fils et les vôtres, nos femmes et les vôtres, nos propres personnes et les vôtres, puis proférons exécration réciproque en appelant la malédiction d’Allah sur les menteurs(22).
62. Voilà, certes, le récit véridique. Et il n’y a pas de divinité à part Allah. En vérité, c’est Allah qui est le Puissant, le Sage.
 
63. Si donc ils tournent le dos... alors Allah connaît bien les semeurs de corruption!
 
64. - Dis: «Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous: que nous n’adorions qu’Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d’Allah». Puis, s’ils tournent le dos, dites: «Soyez témoins que nous, nous sommes soumis».
65. Ô gens du Livre, pourquoi disputez-vous au sujet d’Abraham, alors que la Thora et l’Evangile ne sont descendus qu’après lui? Ne raisonnez-vous donc pas?(23)
66. Vous avez bel et bien disputé à propos d’une chose dont vous avez connaissance. Mais pourquoi disputez-vous des choses dont vous n’avez pas connaissance? Or Allah sait, tandis que vous ne savez pas.

15 Re: Jésus dans le Coran le Mer 17 Oct - 4:56

Starheater


@Starheater a écrit:
@Wahrani a écrit:
Depuis longtemps, les meilleurs spécialistes sont en effet convaincus que certains propos prêtés à Jésus sont ce qu'ils appellent des «constructions de la communauté».
Autrement dit, des reconstitutions de son enseignement par les premières communautés chrétiennes, reconstitutions qui tenaient compte de ce qu'elles avaient vécu et de ce qu'elles croyaient, notamment la Passion et la Résurrection. Ainsi la plupart des exégètes actuels récusent-ils les propos prêtés à Jésus lorsqu'il annonce sa mort sur une croix.
Et beaucoup dépensent une énergie considérable à retrouver par des méthodes scientifiques rigoureuses les ipsissima verba - les mots mêmes de Jésus.
Une tâche quelque peu désespérée, à en croire l'un des plus réputés biblistes français, le jésuite Xavier Léon-Dufour. Pour lui, la tradition évangélique, c'est-à-dire l'ensemble des propos et récits qui ont été transmis et rassemblés pour aboutir aux textes que nous connaissons, a «transformé» et souvent  «déformé» les «souvenirs de l'événement».
Et dans un dialogue avec le journaliste Jean-Maurice de Montremy (Dieu se laisse chercher, Plon), il déclare:
«Certes, il existe quelques paroles qui remontent à Jésus de Nazareth [...], mais il est extrêmement difficile d'en prouver l'authenticité.»


Si c'est comme tu dis, alors le Coran est dans les Patates depuis des lustres.


Starheater


Si vous prendriez le temps d'étudiez la Bible vous ne voudriez plus lire le Coran. Il a beaucoup d'histoires dans qui ont été prouvé vrai par l'Archéologie, en contrepartie, je n'ai jamais entendu parler qu'on avit prouvé que le Coran disait la Vérité, et cela, par l'Archéologie, jamais entendu parler.

Starheater

16 Re: Jésus dans le Coran le Mer 17 Oct - 10:58

Stitten

avatar
@Starheater a écrit:
Si vous prendriez le temps d'étudiez la Bible vous ne voudriez plus lire le Coran. Il a beaucoup d'histoires dans qui ont été prouvé vrai par l'Archéologie, en contrepartie, je n'ai jamais entendu parler qu'on avit prouvé que le Coran disait la Vérité, et cela, par l'Archéologie, jamais entendu parler.
Starheater
Il ne suffit pas d'affirmer, il faut prouver. Peut- tu nous apporter tes preuves  Archéologiques sur Ta Bible !
Mais au fait de quelle Bible tu nous parles ?

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 
  •  |