Debat Culturel Inter Religieux
Débat Culturel Inter Religieux
Ce forum n'a pas pour but de condamner, de juger ou encore moins à critiquer qui que ce soit, aucune croyance, religion ou personne. Ce forum par une étude et une recherche a pour but de partager des grandes vérités cachées et de donner l’opportunité de voir et de juger par soi-même.
Ce Forum représente ma propre croyance en ce que j'ai appris et vu lors de l'étude des Religions Je suis très reconnaissant pour l’enseignement colossale qui en résulte et que ce forum fournit maintenant et dans laquelle je crois vraiment, je partage la recherche d’une vérité cachée et oubliée de la Bible, dans l'Ancien Testament et le Nouveau Testament, et quelle est la vraie relation et connexion entre judaïsme, christianisme et islam ?
Pour être en mesure de voir comment ces vrais faits solides sont les pièces manquantes qui rapprochent les croyances, qui nous concerne tous d’une manière ou d’une autre au quotidien et apportent des réponses aux questions que beaucoup d’entre nous posent.
Wahrani
Debat Culturel Inter Religieux


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Debat Culturel Inter Religieux » Judaisme » La Bible, une histoire d’imposture ?

La Bible, une histoire d’imposture ?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Wahrani

avatar
Admin
La Bible hébraïque, nommée TaNaK ou Tanakh, par abréviation des noms en hébreu des parties qui l’a compose : Torah (la Loi), Neviim (les Prophètes), Ketouvim (les Écrits),  est une œuvre de littéraire de commentaires humains et d’  opinions personnelles, rédigée a posteriori par des religieux peu scrupuleux de la secte monothéiste de Jérusalem, exilés à Babylone, humiliés de constater que les dieux mythiques des polythéistes ont pris le dessus sur leur Dieu “omnipotent, omniscient, et invincible”,
Ces Religieux mentors étourdis se sont inventés et arrangés des actes de bravoure guerrière, de légendes, de contes, d’histoires et récits de mythes et d’auto glorification du peuple Juif, qui s'est créé une histoire sur mesure pour exister au milieu des autres civilisations l'entourant qui le dépassaient et ignoraient carrément son existence tellement qu’il était insignifiant et surtout pour ces religieux de calmer leurs angoisses existentielles de vaincus et de frustrés de l’histoire.
Les juifs ont été longtemps sous la domination d'autres peuples. Pendant près de 5 siècles, ils furent esclaves en Egypte. Ils furent conquis par les Babyloniens, les Perses, les grecs, les Romains, les Arabo-musulmans.
Quand donc le peuple juif a-t-il conquis la porte de ses ennemis ?
L’histoire mouvementée du peuple juif, et les multiples destruction du Temple et la perte des écris, intervenue plusieurs fois qu'il a fallu reconstituer malgré le manque de  bases fiables car il n'existait à l'époque qu'un seul ou quelques manuscrits très volumineux aujourd'hui disparus. Par conséquent, les époques durant lesquelles ils sont restés en exil, en captivité, sous occupation ou expulsés, ils ont vécu sans foi car ils ne croyaient pas correctement à la prière
Ainsi La bible hébraïque a subi de multiples réécriture et des altérations tout au long de son histoire, certaines volontaires et d’autres involontaires, justes pour en faire une brochure religieuse destinée à donner une satisfaction assez spirituel à la soif de vengeance des Juifs.
On estime que la Bible a été écrite, non pas à l’époque du prophète Moïse, ni à celle  des prophètes David et Salomon, ni à l’époque  du  prêtre Esdras, mais elle fut inventée par les Juifs  Pharisiens, de  l’époque  de  Hillel  et de son rival, Shammai, avant la naissance du Christianisme et son  histoire a été fort mouvementée : ce livre a été soumis, au cours des siècles, à mille et une manipulations qui l'ont souvent altéré d'irrémédiable façon.
Après la destruction de Jérusalem en 70 après Jésus, par les Romains, il ne restait plus aucune copie de la Bible  (de la Septante, ni de la Bible des Samaritains, ni celles  des  juifs Pharisiens): c’est qu’ils n’ont plus les textes originaux de ces révélations, même les textes de l’Ancien Testament en Hébreu sont en fait des reconstitutions de ce qui fut perdu avec la déportation de Babylone. Les plus anciens manuscrits hébreux   ne datent pas d’avant le 8ème siècle.
Le Judaïsme aurait risqué jusqu’à disparaître dans certains endroits et serait devenu juste un autre culte dans d’autres compte tenu de la pratique des conversions le plus souvent par la force au Christianisme, que les Juifs, appelées, les Massorètes, un groupe de scribes et d'érudits de la Bible qui travaillèrent du 7ième au 11ième siècle, d'abord à Tibériade et à Jérusalem, mais aussi à Babylone, à reconstituer, pièce par pièce, l’ensemble  de la Bible  hébraïque  (ancien testament).
Le problème avec les manuscrits  des Massorètes, c’est qu’ils sont de nature différente. Certains sont les témoins de retouches ou recensions. Dans de nombreux cas, leur orthographe a été retouchée, Selon les spécialistes, si l’on regarde de plus près, le texte massorétique conduit à une aberration.
Durant la période du Second Temple le texte de la Bible hébraïque se diversifie: motivations dogmatiques et tribales poussent certains groupes à fonder leurs communautés, et à s’isoler, comme le groupe connu sous le nom d’esséniens, qui rejettent tant les sadducéens détenteurs du pouvoir, que les pharisiens, jugés sans doute trop peu religieux. Les religieux de chaque groupe sont persuadés que c'est l'autre communauté qui a modifié le texte dicté par Dieu.
Il n’est donc pas possible de déterminer dans quelle mesure les copies produites par ces groupes sectaires témoignent du texte préexistant. En tout cas on peut largement supposer que ces groupes sont à l’origine de la diversification du texte. Les juifs ont eu plusieurs versions d’un même texte et ne possèdent aucun original des livres de l’ancien Testament, mais seulement des copies de copie des manuscrits.
En réalité les Massorètes n’ont fait qu’éditer un texte revu, corrigé, expurgé de certains traits gênants, ce dont témoignent des auteurs comme Justin. Ces Juifs Massorètes auteurs anonymes, qui manquent de courage pour révéler leur propre identité, racontent n’importe quoi, ils ont des sentiments, de l’orgueil, de la fierté, ils avaient peur d’être critiqués par leurs collègues, ou même d’être considérés comme traîtres alors ils  se  livrent à une spéculation qui ne reflète  guère  leur capacité  spirituelle.  
Cependant on parle que très peu que l’œuvre des Juifs Massorètes avait également porté sur l’emprunt de versets coraniques pour compléter certains récits incomplets de la Bible. C’est en lisant le Qu’ran, que les Juifs ont appris, à travers la révélation Islamique que cette religion enseigne au croyant à respecter la nature humaine, ainsi que le Qu’ran évoque dans plusieurs sourates, l’histoire des beni-Israël.
Alors ils se livrent à des interpolations et des ajouts, ainsi qu’à des changements de noms et des lieux de certains faits pour contredire les vérités coraniques et toutes ces corrections théologiques ont été opérées et provoquées par souci de combattre l’émergence de l’Islam. et chaque fois qu’ils le pouvaient sans faire de dégât au texte biblique, ils s’attachaient à effacer tout ce qui risquaient de tourner à une similitude et concordance commune entre les écritures du Qu’ran et la Bible et pourtant  Le Coran est en quelque sorte la confirmation du message des livres sacrés qui l'ont précédé», comme explique l'anthropologue Malek Chebel, auteur de L'Islam et la raison (Perrin)
Il serait en effet trop simple de croire que les rabbins mentors  ont figé le texte, sans aucune visée théologique. La découverte des rouleaux de la Mer Morte a permis de montrer que l'Ancien Testament version massorétique a été volontairement retouché.
Il a subi maintes transformations, pour des raisons d'intérêt dogmatique, politique, religieuse ou morale orientant ces reproductions, et les scribes n'hésitent guère à faire dire aux textes parfois autre chose que ce que l'auteur primitif entendait comme message.
Nous somme habitués à voir les Juifs par leur nature même, soient coutumiers du fait de transformer des faits historiques au profit du prétendu peuple élu, jusqu’à s’approprier des légendes comme le peuple d’Israël a été formé par Dieu à partir d’Abraham qui a engendré Isaac le fis de la promesse.
Le Dieu de l’Ancien Testament et le Dieu des juifs risque presque d’être assimilé à Satan. Les juifs, qui discutent alors avec Jésus, croient certes en Dieu. Mais Jésus leur dit : « Vous avez le diable pour père » (Jn 8, 44).
Tu seras un sujet d’étonnement, de proverbe et de raillerie parmi tous les peuples chez qui l’Eternel te conduira. (Deutéronome 28:37)
Et quelle histoire! Les juifs ont toujours suscités la contradiction.

Cet article a été publié sur le Journal suivant :

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Stitten

avatar
La bible est déjà habituée aux changements à telle enseigne qu’il en existe plusieurs versions reconnues par telle ou telle confession religieuse chrétienne.

Wahrani

avatar
Admin
Il est également important de savoir que les sept empereurs romains suivants ont complètement brûlé tous les écrits des premiers croyants:
 
1. Néron (54-68)
2. Domitien (81-96)
3. Marc Aurèle (161-180)
4. Septime Sévère (193-211)
5. Maximinius Thrax (235-Cool
6. Trajanus Decius (249-251)
7. Valérian (253-260)
 
Ce que nous avons aujourd'hui des "évangiles" et du "Nouveau Testament" ont été écrits 80 ans à 150 ans après le départ de Jésus de cette terre. Ainsi, les écrits actuels que nous avons ne sont pas des écrits originaux. Aussi, pour apaiser la religion et les pratiques païennes à trois têtes de l'Empire romain, la trinité païenne à trois têtes a été inventée Beaucoup de mensonges avaient été fabriqués après la perte des écrits originaux

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 
  •  |