Debat Culturel Inter Religieux
Débat Culturel Inter Religieux
Ce forum n'a pas pour but de condamner, de juger ou encore moins à critiquer qui que ce soit, aucune croyance, religion ou personne. Ce forum par une étude et une recherche a pour but de partager des grandes vérités cachées et de donner l’opportunité de voir et de juger par soi-même.
Ce Forum représente ma propre croyance en ce que j'ai appris et vu lors de l'étude des Religions Je suis très reconnaissant pour l’enseignement colossale qui en résulte et que ce forum fournit maintenant et dans laquelle je crois vraiment, je partage la recherche d’une vérité cachée et oubliée de la Bible, dans l'Ancien Testament et le Nouveau Testament, et quelle est la vraie relation et connexion entre judaïsme, christianisme et islam ?
Pour être en mesure de voir comment ces vrais faits solides sont les pièces manquantes qui rapprochent les croyances, qui nous concerne tous d’une manière ou d’une autre au quotidien et apportent des réponses aux questions que beaucoup d’entre nous posent.
Wahrani
Debat Culturel Inter Religieux


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Debat Culturel Inter Religieux » Islam »  L’Islam rejette l’esclavagisme !!!!!!

L’Islam rejette l’esclavagisme !!!!!!

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Stitten

avatar
«Ce que je crois vrai, c’est que l’esclavage chez les musulmans, est meilleur que ce qu’il est chez les autres, et le statut des esclaves en Orient est meilleur, que celui des domestiques en Europe, et les esclaves en Orient font partie de la famille (du maître), et ceux d’entre eux qui veulent recouvrer leur liberté, l’obtiennent dès qu’ils en manifestent le désir.
Mais ils ne font pas usage de ce droit.» Gustave le Bon, La civilisation des Arabes, (p.450-460)
 
J'aimerais comprendre en quoi l'islam est une religion qui prône le respect pour chaque être vivant sur cette terre quel qu'il soit, la dignité de chaque être, ainsi que son intégrité physique et psychologique peut-il tolérer l'esclavage pour ménager un peuple dont le droit de vie ou de mort sur un être humain est monnaie courante depuis des siècles ?
 
Ceux qui accusent l’Islam d’être esclavagiste sont ironiquement et hypocritement moins concernés par l’esclavage, mais sont largement et massivement investis par l'extrême droite et les racismes anti-arabes ou anti-musulmans.
 
J'aime faire des comparaisons entre le monde islamique et le monde chrétien, sans pour autant chercher à établir une hiérarchie qui pour moi n'a pas de sens.
 
C'est pourquoi, je me suis permis de citer Luc 12.47
Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n'a rien préparé et n'a pas agi selon sa volonté, sera battu d'un grand nombre de coups »  
Où Jésus donne sa vision des relations entre maître et esclave, vision s'inscrivant dans un cadre plus vaste qui celui des soumissions réciproques puisqu'il aborde aussi la punition réservée à cet esclave.. Ainsi on peut aisément voir que les valeurs humanistes n’étaient pas le coeur doctrinal de Jésus et dans les évangiles Jésus n’a jamais formellement condamné l’esclavage mais on pourrait soutenir qu’il lui a plutôt été favorable comme on peut le voir dans la  parabole citée plus haut.
 
Paul recommande aux esclaves d’obéir à leurs maîtres avec crainte et tremblement comme au Christ.
Pour le Père de l’Eglise saint Augustin, le fait que des hommes soient esclaves   est une conséquence du péché des hommes avoir des esclaves  n’est ni contraires à la loi naturelle,ni à la loi Divine,ni même à l’esprit de l’Évangile. »
Donc non seulement le Nouveau Testament n’a pas un seul texte formel contre l’esclavage, mais ce qu’il dit est favorable à son principe.
Par ailleurs le livre de l’Ecclésiastique nous donne le détail suivant ’’A l’esclave il faut comme à l’Ane ni plus ni moins de la pature, des et du travail’’
Le plus ridicule c’est que ces prescriptions sont immédiatement suivies de paroles fades qui recommandent d’aimer comme soi-même et traiter en frère un esclave.
 
En résumé, il demeure donc établi que la Bible (Ancien et Nouveau Testament) fournissent au contraire un appui à l’esclavage. Ce qui est plus étonnant, la pratique n’est jamais dénoncée comme un mal en soi, et aucun des grands personnages de la Bible, à commencer par Jésus lui-même, ne s’est élevé contre l’esclavage d’une manière catégorique.
 
La caution de l'esclavage sur une base raciale semble trouver son origine dans les écrits de Pères ou de Saints de l'Eglise comme Origène d'Alexandrie et Ephrem le Syrien. Ainsi l’église catholique a t-elle abusé sur une idéologie de légitimation de l’Esclavage des Africains et de leurs descendants d’un point de vue doctrinal, l’église a vulgarisé la fable de la descendance de Cham, fils maudit de Noé dans la Bible, condamné à n’être à jamais que l’esclave de l’esclave de ses frères, identifiant les Africains aux descendants de Cham…
 
L’esclavage n'est pas une réalité identique pour tous les temps. Les formes d'esclavage du monde musulman ont été sans doute particulières et peut-être peu raciales. Il n'en demeure pas moins que cette réalité n'a pas été abolie avec le Coran, mais Il y a, pour un esclavagiste déterminé.
 
Par ailleurs, les théologiens musulmans n'ont pas manqué eux aussi d'écrire, sur cette base, un code de l'esclavage, avec un appareil juridique impressionnant et suffisamment les discussions qu'il a pu y avoir entre théologiens et philosophes musulmans au sujet de l’esclavagisme.
 
Certes, le Coran n'interdit pas formellement l'esclavage, mais il est le seul livre religieux établissant un plan d'État et privé d'affranchissement systématique et progressif des esclaves, tel qu’une allocation donnée en prime pour l'émancipation.
 
L’islam donnait des droits aux esclaves et des devoirs à leurs Maîtres qui laisseraient rêveurs les esclaves de la chrétienté. Mais il faut surtout savoir que l’Islam revendique une interdiction graduelle.
 
Le Prophète (SAWS) voulait accompagner d’une façon pédagogique ce début d’abolition, afin de ne pas faire de ces affranchis des marginaux de la société.
  
Dans le coran il est dit:«Quiconque tue par erreur un croyant, qu’il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang» (Sourate 4, verset 92
 
Toutefois pour mieux permettre d’appréhender l’esclavage en général à cette époque, il faut rapporter scrupuleusement les faits dans leur contexte historique.
 
-L'idéologie esclavagiste était déjà une institution ultérieure au prophète Mohamed (SAWS).
 
- Il s’agit d’une pratique, en vigueur à l'époque tant en Arabie, Grèce, Rome, Égypte ou ailleurs, qui consiste à réduire en esclavage les ennemis capturés sur le champ de bataille. Ennemis qu’ils soient noirs ou blancs.
 
-La nation musulmane venait d’être proclamée vers 630 et les pratiques esclavagistes se sont répandues après bien plus tard dans les pays musulmans.
 
-Le musulman n’est pas un individu homogène. Tout comme les chrétiens, il existe plusieurs origines ethniques, culturelles et géographiques, sans oublier le niveau culturel. Il ne s’agit pas de prendre les musulmans comme une population homogène.
 
-Les défis du moment consistaient à réduire l’esclavage pratiqué par les dignitaires politico-militaires et les riches notables. L'asservissement des prisonniers de guerre n'est toutefois pas pratiqué par les premiers califes. Les califes n'avaient pas d'alibi religieux pour justifier l'emploi d'esclaves afin de tirer profit des nouvelles richesses naturelles de ces terres conquises.
 
Dans le monde musulman les esclaves accèdent parfois à des postes prestigieux: en plus des classiques travaux domestiques, artisanaux ou agricoles, les esclaves peuvent devenir favoris, conseillers, chambellans, et surtout soldats.
Les Mamelouks qui régnèrent par intermittence sur l'Egypte, la Syrie et une partie de l'Arabie entre le XIIIème et le XVIème siècle étaient issues des esclaves formant à l'origine la garde rapprochée des Califes de Bagdad.
 
Dans le coran il est dit: «Quiconque tue par erreur un croyant, qu’il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang» (Sourate 4, verset 92.)
 
 Selon Abou Dhar Al-Ghiffari, le Prophète dit :
« Vos esclaves sont vos frères. Quiconque dispose de l’un de ses frères doit le nourrir de ce dont il se nourrit lui-même et le vêtir de ce dont il se vêt lui-même. Ne leur demandez pas ce qui dépasse leur capacité. Et si vous le faites, alors aidez-les »
 
Malgré la résistance des riches notables, des compagnons ont rapportés ces paroles du prophète :
 
"Je serai l’adversaire de trois catégories de personnes le Jour du Jugement. Et parmi ces trois catégories, il cita celui qui asservit un homme libre, puis le vend et récolte cet argent."
 
« Un Arabe n’a strictement aucun mérite sur un non-Arabe, pas plus qu’un non-Arabe n’en a sur un Arabe, ni un Noir sur un Blanc, ni un Blanc sur un Noir, si ce n’est par la piété »
 
Abou Houraïra rapporte également du Prophète :
«Que nul d’entre vous ne dise:Voici mon serviteur ou voici ma servante! Mais qu’il dise: Mon garçon et ma fille
«Quiconque tuera son esclave, nous le tuerons. Quiconque rasera son esclave, nous le raserons. Quiconque émasculera son esclave, nous l’émasculerons»

Dans le même hadith, il est rapporté :
«Obéissez aux ordres même si vous êtes gouvernés par un esclave noir abyssin, dont la tête ressemble à un raisin sec, du moment qu’il vous dirige selon le Livre de Dieu » (d’après Boukhari, Ahmad et Ibn Maja).

Malheureusement dans cette triste histoire, il ne s’agit pas de mettre en concurrence les responsables qu’ils soient musulmans, chrétiens, chinois, blancs ou noirs, mais de mettre en lumière le côté obscur de l’être humain.
La cruauté c’est le propre de l’homme, nul besoin de chercher dans le passé, il suffit de jeter un regard critique sur l’actualité.

Wahrani

avatar
Admin
L’esclavage existe depuis que l’homme existe, il n’a rien de typiquement musulman ! Les sociétés grecques et romaines étaient des sociétés esclavagistes par nature, comme toutes les civilisations à travers le Monde Les égyptiens utilisaient les nubiens il y a plus de 4000 ans pour leurs travaux pharaoniques.
 
L’esclavage était naturel jusqu’alors, les asiatiques, les arabes, les africains, les aztèques, etc...ne se posaient pas la question de savoir si la population vaincue avait des droits ou pas, elle était humiliée et souvent réduite en esclavage.
 
Tout le monde ont fait de l'esclavage les marchés d'esclaves étaient fermé les jours de fête religieuse Juives.
 
Pour Jésus un champion de la liberté. que ce soit l’environnement romain ou juif, l’esclavagisme était une normalité  et il ne se posait pas la question de savoir si oui ou non on a le droit de réduire des populations en esclavage, c’était tout à fait naturel, lié au droit du plus fort, du vainqueur
 
Jésus vivait dans une société esclavagiste, l’empire romain et la Société Juive, il partageait le préjugé de ses contemporains sur l’esclavage: c’est une institution normale et indépassable (la société ne pouvait pas fonctionner sans esclaves). Jésus n’a rien dit encore contre les droits des propriétaires d’esclaves ni essayé de pousser les esclaves à demander leur libération ni fait des recherches sur les méfaits de l’esclavage et sa dureté ni donné l’ordre de libérer les esclaves immédiatement.
 
Globalement, il n’a pas modifié le type de rapports existant entre esclaves et maîtres. Bien au contraire, il a maintenu les droits et devoirs reconnus aux deux parties.
 
Bien qu’en cas de guerre les droits d’asservir une population sont légitimes la pensée Islamique vient radicalement révolutionner cette position par la mise en place des dispositions relatives à l'esclavage notamment ses origines, ses causes, la manière de traiter l'esclave, son égalité en droits et en devoirs avec les personnes libres, les multiples voies légales permettant le recouvrement de la liberté.
 
Certes, la liberté est un droit fondamental de l'homme et il ne peut en être privé que pour une cause accidentelle, ce n’est pas un hasard que l’Islam reste la première civilisation à avoir dénoncé l’esclavage, Grâce à ses textes, l'Islam a adopté une attitude ferme pour revendiquer une interdiction graduelle.
 
Il est important de signaler que l'on ne trouve aucun texte dans le Coran et la Sunna ne véhicule l'ordre de réduire des gens à l'esclavage. Bien au contraire, les versets du Coran et les hadiths comportent des dizaines de textes qui exhortent à la libération et à l'affranchissement des esclaves.
 
Accuser et juger l’Islam d’être esclavagiste alors qu’il offrit deux autres choix: le pardon et le rachat. A ce propos, le Très Haut dit:
«…Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon.» (Coran, 4:47)
 
L’accusation des chrétiens qui oeuvrent pour détourner les gens de l'Islam exaspère l'homme raisonnable et pousse à pointer un doigt accusateur à propos des desseins inavoués qui se cachent derrière ses interrogations à l’aune des vérités actuelles, cet acte dénigreur est stupide et contre productif : ce n’est pas ainsi que l’on peut comprendre la religion en question.

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Stitten

avatar
Les chretiens aiment dire que Jésus et le Nouveau Testament auraient une vision différente de l'esclavage, mais l'esclavage est encore approuvé dans le Nouveau Testament, comme le montrent les passages suivants.
 
Esclaves, obéissez à vos maîtres terrestres avec un profond respect et de la peur. Servez-les sincèrement comme vous seriez au service du Christ. (Ephésiens 6: 5 NLT)
 
Les chrétiens qui sont des esclaves devraient donner à leurs maîtres le plein respect afin que le nom de Dieu et son enseignement ne soient pas humiliés. Si votre maître est chrétien, ce n'est pas une excuse pour être irrespectueux. Vous devriez travailler d'autant plus fort que vous aidez un autre croyant par vos efforts. Enseignez ces vérités, Timothée, et encouragez chacun à leur obéir. (1 Timothée 6: 1-2 )
 
Dans la parabole suivante, Jésus approuve clairement de battre les esclaves même s'ils ne savaient pas qu'ils faisaient quelque chose de mal.
 
Le serviteur sera sévèrement puni, car s'il connaissait son devoir, il refusa de le faire. "Mais les gens qui ne savent pas qu'ils ont tort ne seront punis que légèrement. Beaucoup est requis de ceux à qui beaucoup est donné, et beaucoup plus est exigé de ceux à qui beaucoup plus est donné. " (Luc 12: 47-48)

Salâh Ed-Dîn

avatar
L’esclavage a toujours été le moyen pour les plus forts d’exploiter sans merci les plus faibles. l n’est pas étonnant en soi qu’elle contienne de nombreuses références à l’esclavage, car l’esclavage était pratiqué dans toutes les sociétés anciennes. Les Egyptiens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, les Grecs, les Romains, et toutes les cultures qui entouraient ces grands empires, acceptaient l’esclavage comme une situation normale
Cela étant dit, je reconnais que cette injustice ne vient pas du fait que le Coran enseigne une telle chose, Le problème n’est donc pas en premier dans la loi de Dieu, mais dans le fait que l’homme fait fi de la loi de Dieu.
Pourtant, ni Jésus ni les apôtres ne semblent bien s’intéresser aux implications du pouvoir romain qui occupait leur propre pays. Ils ne s’élevaient pas contre l’esclavage, ni la domination des classes libres par la riche aristocratie de l’époque.
Ils ne dénonçaient jamais l’inégalité sociale qui était pourtant bien plus marquée de leurs jours.
Et pourtant, personne ne s’est élevé contre l’esclavage d’une façon générale ni Jésus, qui annonce plus que tout autre ce que Dieu veut.

Paul (ou assimilé) sans être la personne que je me permettrais de citer pour parler du christianisme, mais je peux avance qu’il n’a pas prêché l'affranchissement des esclaves et a conseillé aux esclaves d'obéir à leurs maîtres.
Que chacun demeure dans la condition où il était lorsqu'il a été appelé. Tu étais esclave quand tu as été appelé ? Ne t'en soucie pas ; même si tu peux devenir libre, mets plutôt à profit ta condition. En effet, l'esclave qui a été appelé, dans le Seigneur, est un affranchi du Seigneur ; de même, l'homme libre qui a été appelé est un esclave du Christ."(1 Cor7,20)

C’est également pareil pour Pierre, "Domestiques, soyez, en toute crainte, soumis à vos maîtres ; non pas seulement à ceux qui sont bons et conciliants, mais aussi à ceux qui sont difficiles (2,9)
Ainsi on peut aisément constaté que selon les évangiles :
L’esclave ne possède aucun droit.
L’esclave n’attend pas de gratitude.
L’esclave reste insensible à l’égoïsme.
L’esclave reconnaît qu’il est inutile.
L’esclave est sauvé pour servir.

Al-Khansa

avatar
L'Islam a une bien meilleure performance que le christianisme, les musulmans ont traité les minorités beaucoup plus humainement que les chrétiens.
Ce n'est pas que les musulmans aient été des anges, mais l'islam leur a donné suffisamment de sens pour offrir un meilleur traitement envers les autres et faire preuve de gentillesse et de pitié.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 
  •  |