Debat Culturel Inter Religieux
Débat Culturel Inter Religieux
Ce forum n'a pas pour but de condamner, de juger ou encore moins à critiquer qui que ce soit, aucune croyance, religion ou personne. Ce forum par une étude et une recherche a pour but de partager des grandes vérités cachées et de donner l’opportunité de voir et de juger par soi-même.
Ce Forum représente ma propre croyance en ce que j'ai appris et vu lors de l'étude des Religions Je suis très reconnaissant pour l’enseignement colossale qui en résulte et que ce forum fournit maintenant et dans laquelle je crois vraiment, je partage la recherche d’une vérité cachée et oubliée de la Bible, dans l'Ancien Testament et le Nouveau Testament, et quelle est la vraie relation et connexion entre judaïsme, christianisme et islam ?
Pour être en mesure de voir comment ces vrais faits solides sont les pièces manquantes qui rapprochent les croyances, qui nous concerne tous d’une manière ou d’une autre au quotidien et apportent des réponses aux questions que beaucoup d’entre nous posent.
Wahrani
Debat Culturel Inter Religieux

Voir le deal
8 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Debat Culturel Inter Religieux » Christianisme » Les anonymes auteurs mal inspirés des Evangiles ?

Les anonymes auteurs mal inspirés des Evangiles ?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Wahrani

Wahrani
Admin
J’ai déjà écouter un discours d’un ultra religieux, concernant le bouche à oreille qui déformé ou le temps qui fait oublier ou embellir les choses de l’évangile donc les auteurs peuvent avoir subi. un rapporteur juste chez un savant ne l'est pas chez l'autre, qu'une personne avec un excellent mémoire peut quand même se tromper. Il  a répondu que les gens n’avaient pas besoin de se souvenir puisque Dieu leur insufflait les paroles à écrire…
Quoi dire de plus… C’est affligeant.
L’Église affirme sans hésiter que les quatre Évangiles canoniques « transmettent fidèlement ce que Jésus, le Fils de Dieu, vivant parmi les hommes, a fait et enseigné » (concile Vatican II, constitution dogmatique Dei Verbum, « la parole de Dieu », n° 19)
Comment ces supposés auteurs on pu être inspirés et transmettent fidèlement alors que les évangiles en question ont été écrits aussi tard que 130 à 150 après Jésus., par des auteurs inconnus ?
Si ces dates tardives sont correctes, il existerait un fossé d’environ 100 ans depuis la mort de Christ (située entre 30 et 33 Après JC), sans Compter que tous les témoins oculaires seraient déjà morts, les évangiles pourraient seulement avoir été rédigés par des auteurs inconnus et faux au nom des deux apôtres et deux autres supposés proches.
 
Jésus parlait l’araméen, son public au début du premier siècle était, pour la plupart, Juif, Palestinien, et nomade. Le langage des évangélistes était grec... Les paroles et les actes de Jésus ont été traduits en grec verbalement. Il n'est pas possible d'être sûr de la certitude de ces traductions. 
Comment les Evangiles peuvent être utilisés comme source pour construire l’image du Jésus Christ le Fils de Dieu ?
 
Tous les propos qui ont été écrits par des chrétiens, et même ceux-ci ont été produits longtemps après la mort de Jesus Christ» et ces rapports chrétiens sont suspects puisque es chrétiens ont tendance à fabriquer des histoires. et les déclarations afin de rendre Jésus en fils de Dieu beaucoup mieux "Le «fléau de l'exclusivité», né de l'impatience et de l'intolérance dogmatiques chrétiennes,  doit être abandonné.
 
La tradition orale de Jésus est à jamais perdue, les Evangiles sont littéralement les paroles de leurs auteurs. Derrière eux sont les paroles anonymes et des récits légendaires d’une communauté parlant au sujet de Jésus, et dans ces récits et paroles sont intégrées des traces supposées de la parole de Jésus et de ses actes. Encore faut-il se souvenir qu’il a fallu que l’Église arrêtât la liste des ouvrages où elle reconnaissait l’inspiration divine ; et qu’elle a longuement hésité,
A vrai dire, on ne sait pas grande chose des quatre évangélistes. Les évangiles qui leur sont attribués sont anonymes. Ce n'est qu'au cours du IIème siècle, quand ces textes se sont mis à circuler qu'on les a référés à des supposés disciples de Jésus (Matthieu et Jean) ou à des proches (Luc et Marc) pour les authentifier.
La tradition chrétienne attribue les évangiles  à :
Márkon latinisé en Marc, Il serait cousin de Barnabé mais il n’a pas connu Jésus. Cet évangile s'adresse à des chrétiens d'origine païenne. La mention d'évangile "selon Marc" ne date que du deuxième siècle. La théologie de Marc est en tout cas proche de la théologie paulinienne.
Mattai  latinisé Matthieu,  un personnage juif lié à la Galilée où il est appelé soit Matthieu, soit Lévi. Il y est décrit comme un publicain percepteur d'impôts, qui rejoint Jésus pour devenir un de ses douze apôtres. Matthieu semble écrire pour une communauté de chrétiens d'origine juive. Il présente Jésus comme un nouveau Moïse. On peu penser donc à un érudit d'origine juive converti au christianisme. Toutefois, on ne pense pas que cet évangile soit issu de la diaspora juive, peut-être de Syrie?  
Loukas  en grec latinisé Luc, Juif hellénisé d'Antioche, médecin de profession et disciple de Paul., n’a pas également connu Jesus Christ. Cet évangile est écrit plutôt pour des chrétiens d'origine païenne. Il est difficile d'établir l'origine géographique de son Eglise et du lieu de son écriture. 
 
Yehohānan latinisé en Jean le quatrième l'Évangile, il est identifie comme l'apôtre «que Jésus aimait ») c'est un évangile écrit certainement en Asie mineure (peut-être Ephèse). La paternité  du 4 évangile lui a été contestée par certains exégètes au profit de Jean le Presbytre. l faut ajouter que Jean, fils de Zébédée, est un simple pêcheur analphabète On ne s’improvise pas exégète, alors que le rédacteur de l'évangile est un auteur théologien.
Avec plus ou moins de nuances et de réserves on attribue à Jean de nombreux miracles entre autres au moment de sa mort, il se fait creuser une fosse et y descend en priant Dieu. Dès qu'il a fini sa prière, il est entouré d'une lumière si vive que personne ne peut la regarder. Une fois la lumière disparue, on trouve la fosse remplie de manne divine.
Une autre version de sa mort veut qu'il se soit fait enterrer encore vivant et recouvrir de terre par ses serviteurs, mais, lorsque ses disciples arrivèrent et voulurent le déterrer, il avait disparu.
Tous pensèrent que son corps avait été ressuscité et était monté au ciel, selon la parole de Jésus-Christ répondant à Pierre qui le questionnait sur Jean : « Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ?
 
Ni les auteurs des Evangiles, ni ceux des autres livres du Nouveau Testament n’ont réellement été les témoins oculaires des évènements qu’ils décrivent. C’étaient des gens qui ont écrit des textes selon les traditions orales et écrites transmises de génération en génération depuis plusieurs décennies après  Jésus et surtout rien ne prouve qu'ils aient été sincères et correct
 
En bref, les Evangiles sont des livres rassemblés non pas par les disciples qui ont personnellement connu les paroles et les actes de Jésus, mais par des juifs devenus plus tard des Chrétiens, et qui se sont en quelque sorte adaptés aux nouvelles situations qui ont émergé progressivement. En d’autres termes, les Evangiles ne sont pas basés sur les paroles et les actes de Jésus, mais sur des récits que des gens racontaient de par et là au fil du temps, personne     ne pourrait en vériier l’exactitude..
 
Les rédacteurs du Nouveau Testament ont prétendu fournir des témoignages oculaires sur Jésus. L’apôtre Pierre le déclare ainsi, dans l’une de ses lettres : Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaıtre la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux. (2 Pierre 1,16 )
 
Personne ne sait qui a écrit chacun des Evangiles du Nouveau Testament”. On signale que ni Marc, ni Luc ne connaissaient clairement aucun des témoins oculaires de Jésus
 
La composition définitive des Évangiles bibliques n’a jamais été guidée par ce qui convenait à la religion de tel ou tel groupe ou de telle ou telle congrégation.
 
il n'y a aucune preuve que tous les chrétiens croient en ces livres. plus tard deux autres Conseils ont dû être tenus pour les déclarer comme des écritures. Donc, compte tenu de ce peu d'histoire, l'existence d'une liste ne signifie pas que certains   ou la plupart croyaient que ces livres étaient des Écritures, c'est simplement un vœu pieux qui avait par en faire une religion de la confusion.
 
Le fait même qu'il ait fallu deux siècles pour que la liste se développe et soit publiée, mais il a fallu deux siècles de plus pour que la majorité des chrétiens acceptent ces livres d'Écritures,
Le christianisme peut être considérée comme la Foi la plus éclectique existant dans le monde dont le dogme est en fait basé que sur des SUPPOSITIONS. Certes, ses auteurs, ont  largement utilisé les divers livres qui se trouvaient à leurs portées.
 
Il est généralement supposé que les auteurs ont d'abord apporté la grande vérité sur l'incarnation du Christ, fils de Dieu. Il semble que la tradition chrétienne prétendre que l’écriture de ces auteurs a été révélée par inspiration divine. 
 
Donc en conclusion, tout nous laisse à croire que la Révélation chrétienne est fondée sur des témoignages humains multiples et indirects, puisque l'église ne possède aucun témoignage venant d'un témoin oculaire de la vie de Jésus mais seulement par beaucoup de tribulations, contrairement à ce que s'imaginent beaucoup de chrétiens.  
 
« Ces prétendus Evangélistes ont menti en faisant usage du nom de Dieu et de Jésus son prophète » ! Disait un savant Musulman.
 
Ceux qui ont lu le Nouveau Testament, verront que les allégations des savants musulmans sont par leur vérité assez claire. j'ai trouvé diverses raisons de conclure que le Nouveau Testament , qui reste un document écrit par des inconnus, l’une des raisons que je vois comme consistante et claire, et que tout chrétien devrait reconnaître, en faisant en premier lieu un petit effort de réflexion approfondie, et surtout à corriger cette certitude absolue que le christianisme est la seule vérité - et que les autres religions sont sataniquement inspirées, sans se soucier de savoir si les arguments sont vrais ou faux, ceci est des plus faux et méprisable d'aveuglement et de malhonnêteté intellectuelle.
"La paix christique, l'amour "au nom du christianisme" sont des formules vidées de tout sens à la lecture des Evangiles, le Fils de Dieu Jésus affirmant avec force que " nul ne vient au Père sinon par lui ". Ce dernier ne forçant personne à croire en lui, mais ne laisse aucun choix, «hors de Jésus point de salut»

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Stitten

Stitten
Les évangiles sont ANONYMES. Ils ne sont pas pseudonymes car les auteurs ne s'identifient nulle part. Si l'auteur de l'évangile de Matthieu, par exemple, a dit «Je suis l'apôtre Matthieu», alors nous pourrions dire que l'évangile de Matthieu est rédigé de manière pseudonymique puisqu'il est hautement improbable qu'il ait été composé par l'apôtre Matthieu. Mais l'auteur de l'évangile de Matthieu ne se nomme pas lui-même. Il ne dit rien de lui-même. Par conséquent, l'évangile de Matthieu est ANONYME et non pseudonyme. La même chose vaut pour le reste des évangiles.

Quoi qu'il en soit, les auteurs des évangiles sont dans l’histoire de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours.

Salâh Ed-Dîn

Salâh Ed-Dîn
Les écrits comme les évangiles ont vraiment été écrits longtemps après le temps de l'événement réel dont ils décrivent les faits. On peut citer des exemples clairs lorsque sur ces écrits du Nouveau TestamentPar exemple le mot "église" tel qu'il se trouve dans le Nouveau Testament. Comme lorsque Jessi le fils de Dieu était censé dire : "Sur ce rocher, je construirai mon" église ".
Tout ce qui était connu à l'époque du premier siècle était le terme "synagogues et temples". Ainsi les écrits du Nouveau Testament montrent clairement qu'ils ont été réécrit à une date beaucoup plus tardive. Il n'y avait pas de mot comme "église" pendant et juste après le temps de Jesus le fils du Seigneur.
Ce mot "église" qui devait signifier, la congrégation est seulement apparue (inventé) beaucoup plus tard,

Wahrani

Wahrani
Admin
La plupart des chrétiens savent maintenant qu'au tout début du christianisme, les premiers pères de l'église n'avaient pas de livre comme le Nouveau Testament  mais tout ce qu'ils avaient étaient seulement une feuille ou deux de scripts avec des dictons aléatoires écrits sur eux.
Au moment de la destruction du Temple de Jérusalem en l'an 70, rasé par l'armée romaine, il y avait une grande diversité de paroles et d'écrits sur Jésus  
C'est à peu près à la même époque que le fils de Dieu  nouvellement formé a été inventé et que la théologie de dieu a commencé à se répandre à travers la plupart de maison ou se regroupaient quelques chrétiens. Chacun groupe avait sa propre version de l'histoire de Jesus Christ et de ce qu'il avait enseigné et a parlé des enseignements du fils de Dieu. Cette situation est survenue en raison d'un profond fossé   entre les chefs religieux juifs et les premiers apôtres de Jesus. Les apôtres de Jesus n'étaient plus accueillis dans les synagogues  ou Temple.

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Stitten

Stitten
Tous les enseignements d'un Jésus ne tournent qu'autour de ces témoignages  qui ont aussi changer avec le temps
Que les Églises Chrétiennes aient contredits ces enseignements. Il faut faire la différence entre les enseignements d'un Jésus et ce que certaines Églises en ont faits.
Je pense aux croisades, à l'inquisition et plus encore aux actions guerrières d'un certain Georges W. Bush, supposément "Born again".

grit


@Salâh Ed-Dîn a écrit:
Les écrits comme les évangiles ont vraiment été écrits longtemps après le temps de l'événement réel dont ils décrivent les faits. On peut citer des exemples clairs lorsque sur ces écrits du Nouveau TestamentPar exemple le mot "église" tel qu'il se trouve dans le Nouveau Testament. Comme lorsque Jésus le fils de Dieu était censé dire : "Sur ce rocher, je construirai mon" église ".
Le mot "église" signifie  "assemblée" , c'est un lieu qui rassemble les croyants, tout comme l'était la "synagogue" pour les Juifs et la "congrégation" pour les chrétiens. Tout comme la "mosquée" est un lieu de rassemblement de croyants.
C'est du kifkif au même !

Tout ce qui était connu à l'époque du premier siècle était le terme "synagogues et temple". Ainsi les écrits du Nouveau Testament montrent clairement qu'ils ont été réécrit à une date beaucoup plus tardive. Il n'y avait pas de mot comme "église" pendant et juste après le temps de Jesus le fils du Seigneur.
OU "ASSEMBLEE"  POUR LES CHRETIENS.

Ce mot "église" qui devait signifier, la congrégation est seulement apparue (inventé) beaucoup plus tard,

Le terme "église" vient du terme "ECCLESIA" qui veut dire "assemblée" en latin !  =
ékklésian  en grec = et "qehillathi" en hébreu = OU ASSEMBLEE 
Tout dépend de  la langue dans laquelle la Bible a été TRADUITE.

Au lieu de critiquer au premier degré, essayez de comprendre le pourquoi et le comment , et vous serez mieux instruits !

amicalement

Salâh Ed-Dîn

Salâh Ed-Dîn
@grit a écrit:
Le mot "église" signifie  "assemblée" , c'est un lieu qui rassemble les croyants, tout comme l'était la "synagogue" pour les Juifs et la "congrégation" pour les chrétiens. Tout comme la "mosquée" est un lieu de rassemblement de croyants.
C'est du kifkif au même !
Le terme "église" vient du terme "ECCLESIA" qui veut dire "assemblée" en latin !  = ékklésian  en grec = et "qehillathi" en hébreu = OU ASSEMBLEE 
Tout dépend de  la langue dans laquelle la Bible a été TRADUITE.

Au lieu de critiquer au premier degré, essayez de comprendre le pourquoi et le comment , et vous serez mieux instruits !

amicalement


A la lecture de votre commentaire, je dois comprendre que la violence de la Bible ne se résume qu’à l'impératif qui selon vous n'est pas utilisé dans un sens général comme dans le Coran. (Pas très objectif cela comme affirmation). Une explication qui me semble avoir échapper même aux religieux juifs, mais vu que la Bible dit tout et le contraire de tout, nos amis chrétiens ont toujours trouvé un excès pour justifier leur mauvaise interprétation tirée par des cheveux et apaiser leur conscience.

Je dois avouer que votre commentaire est juste un discours d’Eglise, ce que rien ne prouve sinon la foi chrétienne en étalage pour nous prouver la la violence de la Bible que même un paisible chrétien n’arriverai à trop bien saisir et surtout à comprendre le pourquoi de cette violence.

Cordialement

grit


@Wahrani a écrit:
J’ai déjà écouter un discours d’un ultra religieux, concernant le bouche à oreille qui déformé ou le temps qui fait oublier ou embellir les choses de l’évangile donc les auteurs peuvent avoir subi. un rapporteur juste chez un savant ne l'est pas chez l'autre, qu'une personne avec un excellent mémoire peut quand même se tromper. Il  a répondu que les gens n’avaient pas besoin de se souvenir puisque Dieu leur insufflait les paroles à écrire…
Quoi dire de plus… C’est affligeant.
Wahrani, c'est toi qui est affligeant !
Comment peux-tu douter de la Toute-Puissance de Dieu, et de son Pouvoir,  pour protéger Sa Parole de ses ennemis ?

L’Église affirme sans hésiter que les quatre Évangiles canoniques « transmettent fidèlement ce que Jésus, le Fils de Dieu, vivant parmi les hommes, a fait et enseigné » (concile Vatican II, constitution dogmatique Dei Verbum, « la parole de Dieu », n° 19)
Cesse de donner des références qui ne servent qu'à créer des polémiques ! Cesse de te repaître de lectures qui embrouille ton esprit!

Cherche plutôt dans la lecture de LA BIBLE, le "pourquoi", le "comment" et les "conséquences" d'une bonne ou d'une mauvaise conduite. = et ainsi tu comprendras la valeur de la Parole de Dieu.

2Timothée 3: 16 "Toute Ecriture est inspirée de Dieu et UTILE POUR ENSEIGNER, POUR REPRENDRE, POUR REMETTRE LES CHOSES EN ORDRE, POUR DISCIPLINER DANS LA JUSTICE."
Romains 15: 4 "En effet, tout ce qui a été ECRIT JADIS (Ecritures Hébraïques)  A ETE ECRIT POUR NOTRE INSTRUCTION."


Comment ces supposés auteurs on pu être inspirés et transmettent fidèlement alors que les évangiles en question ont été écrits aussi tard que 130 à 150 après Jésus., par des auteurs inconnus ?
Et tu gobes ça avec délice , parce que cela conforte tes convictions !
Mais sache, que c'est le dernier apôtre, Jean mort en 98 de notre ère , qui a écrit le Livre qui clôture la Bible appelé Apocalypse ou Révélation.
D'ailleurs, à la fin de son livre, il mentionne quelques mots importants (22: 18, 19) "J'atteste à quiconque entend les paroles de la prophétie DE CE ROULEAU : "Si quelqu'un AJOUTE à ces choses, Dieu lui ajoutera les plaies qui sont écrites dans ce rouleau ; et si quelqu'un RETRANCHE quelque chose aux paroles du rouleau de cette prophétie, Dieu retranchera sa part DES ARBRES DE LA VIE et de la ville sainte , choses qui sont écrites dans ce rouleau."
 
Paroles que votre prophète bien-aimé a bien retenu , puisque lui, n'a écrit AUCUN LIVRE de son vivant. 
sourate 2: 79 "Malheur, donc à ceux qui de leurs propres mains composent UN LIVRE puis le présentent comme venant d'Allah..."

Donc, en clair, tout livre écrit de la main de l'homme APRES LE PREMIER LIVRE (la Bible) est condamné par Dieu  ; mais une traduction de la Bible en langue arabe, n'est pas condamnable par Dieu.


 
Jésus parlait l’araméen, son public au début du premier siècle était, pour la plupart, Juif, Palestinien, et nomade. Le langage des évangélistes était grec... Les paroles et les actes de Jésus ont été traduits en grec verbalement. Il n'est pas possible d'être sûr de la certitude de ces traductions. 
Comment les Evangiles peuvent être utilisés comme source pour construire l’image du Jésus Christ le Fils de Dieu ?
Tu oublies une choses mon cher Wahrani , c'est que les apôtres ainsi que les 120 disciples,  ont reçu, par le pouvoir de l'esprit saint de Dieu, le DON DE PARLER TOUTES LES LANGUES ETRANGERES et de ce fait de les ECRIRE AUSSI. 
RELIS ACTES 1: 5, 8  et ACTES 2: 1 à 11

ET NE METS PLUS EN DOUTE LA PAROLE VERIDIQUE DE DIEU !

 
"Le «fléau de l'exclusivité», né de l'impatience et de l'intolérance dogmatiques chrétiennes,  doit être abandonné.
Tes propos, on peut aussi les attribuer aux musulmans !  Reprocherais-tu aux chrétiens ce que tu es toi-même ?

 
La tradition orale de Jésus est à jamais perdue, les Evangiles sont littéralement les paroles de leurs auteurs. Derrière eux sont les paroles anonymes et des récits légendaires d’une communauté parlant au sujet de Jésus, et dans ces récits et paroles sont intégrées des traces supposées de la parole de Jésus et de ses actes. Encore faut-il se souvenir qu’il a fallu que l’Église arrêtât la liste des ouvrages où elle reconnaissait l’inspiration divine ; et qu’elle a longuement hésité,
A vrai dire, on ne sait pas grande chose des quatre évangélistes. Les évangiles qui leur sont attribués sont anonymes. Ce n'est qu'au cours du IIème siècle, quand ces textes se sont mis à circuler qu'on les a référés à des supposés disciples de Jésus (Matthieu et Jean) ou à des proches (Luc et Marc) pour les authentifier.
La tradition chrétienne attribue les évangiles  à :
Márkon latinisé en Marc, Il serait cousin de Barnabé mais il n’a pas connu Jésus. Cet évangile s'adresse à des chrétiens d'origine païenne. La mention d'évangile "selon Marc" ne date que du deuxième siècle. La théologie de Marc est en tout cas proche de la théologie paulinienne.
Mattai  latinisé Matthieu,  un personnage juif lié à la Galilée où il est appelé soit Matthieu, soit Lévi. Il y est décrit comme un publicain percepteur d'impôts, qui rejoint Jésus pour devenir un de ses douze apôtres. Matthieu semble écrire pour une communauté de chrétiens d'origine juive. Il présente Jésus comme un nouveau Moïse. On peu penser donc à un érudit d'origine juive converti au christianisme. Toutefois, on ne pense pas que cet évangile soit issu de la diaspora juive, peut-être de Syrie?  
Loukas  en grec latinisé Luc, Juif hellénisé d'Antioche, médecin de profession et disciple de Paul., n’a pas également connu Jesus Christ. Cet évangile est écrit plutôt pour des chrétiens d'origine païenne. Il est difficile d'établir l'origine géographique de son Eglise et du lieu de son écriture. 
 
Yehohānan latinisé en Jean le quatrième l'Évangile, il est identifie comme l'apôtre «que Jésus aimait ») c'est un évangile écrit certainement en Asie mineure (peut-être Ephèse). La paternité  du 4 évangile lui a été contestée par certains exégètes au profit de Jean le Presbytre. l faut ajouter que Jean, fils de Zébédée, est un simple pêcheur analphabète On ne s’improvise pas exégète, alors que le rédacteur de l'évangile est un auteur théologien.
Avec plus ou moins de nuances et de réserves on attribue à Jean de nombreux miracles entre autres au moment de sa mort, il se fait creuser une fosse et y descend en priant Dieu. Dès qu'il a fini sa prière, il est entouré d'une lumière si vive que personne ne peut la regarder. Une fois la lumière disparue, on trouve la fosse remplie de manne divine.
Une autre version de sa mort veut qu'il se soit fait enterrer encore vivant et recouvrir de terre par ses serviteurs, mais, lorsque ses disciples arrivèrent et voulurent le déterrer, il avait disparu.
Tous pensèrent que son corps avait été ressuscité et était monté au ciel, selon la parole de Jésus-Christ répondant à Pierre qui le questionnait sur Jean : « Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ?
 
Ni les auteurs des Evangiles, ni ceux des autres livres du Nouveau Testament n’ont réellement été les témoins oculaires des évènements qu’ils décrivent. C’étaient des gens qui ont écrit des textes selon les traditions orales et écrites transmises de génération en génération depuis plusieurs décennies après  Jésus et surtout rien ne prouve qu'ils aient été sincères et correct
 
En bref, les Evangiles sont des livres rassemblés non pas par les disciples qui ont personnellement connu les paroles et les actes de Jésus, mais par des juifs devenus plus tard des Chrétiens, et qui se sont en quelque sorte adaptés aux nouvelles situations qui ont émergé progressivement. En d’autres termes, les Evangiles ne sont pas basés sur les paroles et les actes de Jésus, mais sur des récits que des gens racontaient de par et là au fil du temps, personne     ne pourrait en vériier l’exactitude..
 
Les rédacteurs du Nouveau Testament ont prétendu fournir des témoignages oculaires sur Jésus. L’apôtre Pierre le déclare ainsi, dans l’une de ses lettres : Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaıtre la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux. (2 Pierre 1,16 )
 
Personne ne sait qui a écrit chacun des Evangiles du Nouveau Testament”. On signale que ni Marc, ni Luc ne connaissaient clairement aucun des témoins oculaires de Jésus
 
La composition définitive des Évangiles bibliques n’a jamais été guidée par ce qui convenait à la religion de tel ou tel groupe ou de telle ou telle congrégation.
Je m'attarderai sur ce sujet une autre fois !

 
il n'y a aucune preuve que tous les chrétiens croient en ces livres. plus tard deux autres Conseils ont dû être tenus pour les déclarer comme des écritures. Donc, compte tenu de ce peu d'histoire, l'existence d'une liste ne signifie pas que certains   ou la plupart croyaient que ces livres étaient des Écritures, c'est simplement un vœu pieux qui avait par en faire une religion de la confusion.
 
Le fait même qu'il ait fallu deux siècles pour que la liste se développe et soit publiée, mais il a fallu deux siècles de plus pour que la majorité des chrétiens acceptent ces livres d'Écritures,
Le christianisme peut être considérée comme la Foi la plus éclectique existant dans le monde dont le dogme est en fait basé que sur des SUPPOSITIONS. Certes, ses auteurs, ont  largement utilisé les divers livres qui se trouvaient à leurs portées.
 
Il est généralement supposé que les auteurs ont d'abord apporté la grande vérité sur l'incarnation du Christ, fils de Dieu. Il semble que la tradition chrétienne prétendre que l’écriture de ces auteurs a été révélée par inspiration divine. 
 
Donc en conclusion, tout nous laisse à croire que la Révélation chrétienne est fondée sur des témoignages humains multiples et indirects, puisque l'église ne possède aucun témoignage venant d'un témoin oculaire de la vie de Jésus mais seulement par beaucoup de tribulations, contrairement à ce que s'imaginent beaucoup de chrétiens.  
 
« Ces prétendus Evangélistes ont menti en faisant usage du nom de Dieu et de Jésus son prophète » ! Disait un savant Musulman.
 
Ceux qui ont lu le Nouveau Testament, verront que les allégations des savants musulmans sont par leur vérité assez claire.
Et voilà la grosse erreur ! 

j'ai trouvé diverses raisons de conclure que le Nouveau Testament , qui reste un document écrit par des inconnus, l’une des raisons que je vois comme consistante et claire, et que tout chrétien devrait reconnaître, en faisant en premier lieu un petit effort de réflexion approfondie, et surtout à corriger cette certitude absolue que le christianisme est la seule vérité - et que les autres religions sont sataniquement inspirées, sans se soucier de savoir si les arguments sont vrais ou faux, ceci est des plus faux et méprisable d'aveuglement et de malhonnêteté intellectuelle.
Pour savoir si la Bible est VRAIE, il faut la consulter avec un COEUR PUR, sans préjugés, car Dieu ferme l'esprit de compréhension à ceux qui doutent !


"La paix christique, l'amour "au nom du christianisme" sont des formules vidées de tout sens à la lecture des Evangiles, le Fils de Dieu Jésus affirmant avec force que " nul ne vient au Père sinon par lui ". Ce dernier ne forçant personne à croire en lui, mais ne laisse aucun choix, «hors de Jésus point de salut»
Et vous , vous dites = "hors de Mohamed et du coran point de salut !" ; n'est-ce pas vrai ?
Donc, à ce jeu-là , on aboutit à rien ; alors que le coran vous conseille :
sourate 16: 125 "Discute avec eux de la meilleure façon."

Amicalement

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 
  •  |