Debat Culturel Inter Religieux

«Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, mais je me battrai pour que tu puisses le dire».

Voltaire

Debat Culturel Inter Religieux


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Debat Culturel Inter Religieux » Islam » Le mythe de Gharaniq ou « Versets sataniques»?

Le mythe de Gharaniq ou « Versets sataniques»?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Wahrani

avatar
Admin
Allah est bien clair. Jamais le Satan (diable) n'aurait pu citer un  quelconque verset du Qur’an :
« Et ce ne sont point les diables qui sont descendus avec ceci (Qur’an) : cela ne leur convient pas; et ils n'auraient pu le faire. Car ils sont écartés de toute écoute (du message divin).» [Qur’an 26.210-212]
Toutefois, souvent des détracteurs de l'Islam se sont penchés sur une histoire mensongère, citée dans quelques livres pour essayer de faire croire aux gens que le prophète (SAWS a été trompé par Satan, et qu'il a prononcé un verset ou il dit du bien des dieux païens, on répète que cette histoire n'a aucune base.
Après la sortie du roman "Les versets sataniques" publié par Salman Rushdie en 1988, plusieurs occidentaux furent trompés sur la réalité de ces versets croyant que ces versets ont bien été prononcés par le prophète (SAWS).
Il faut surtout savoir que Salman Rushdie n'est pas à l'origine des soi-disant versets sataniques. 
Dans les sources islamiques, Une histoire a été racontée à cet égard, qui est devenue populaire comme l'histoire de Gharaniq. Selon cette histoire, le Noble Prophète (S) avait été engagé dans la récitation de Sourate An-Najm devant les polythéistes. 
Comme le montre la tradition de la diffamation contre l'Islam,   c'était un missionnaire anglais, le belligérant Sir William Muir, qui a façonné le terme en citant des sources de cette histoire, Al-Tabari et Ibn Sa'd, réputées pour les premiers commentaires coraniques et l'histoire islamique.
Cependant ces commentateurs n’ont seulement que transmis l'histoire telle qu'elle leur a été transmise ainsi qu'un ensemble important de déclarations. Al Tabari dans l'introduction de son livre Tarikh al-Umam wal-Muluk, dit:
Si je mentionne dans ce livre un rapport au sujet de certains hommes du passé, que le lecteur trouve inadmissible ou digne de censure parce qu'il ne voit aucun aspect de vérité, ni aucune substance factuelle à cet égard, qu'il sache que cela ne doit pas nous être attribué, mais à ceux qui nous l'ont transmis et nous avons simplement reçu ce qu'il nous a été transmis
Il est regrettable qu'un éminent historien comme Al-T abari ait mentionné cette histoire dans son Tarikh al-Umam wal-Muluk et n'ait fait aucun commentaire sur son authenticité, sauf pour mentionner qu'il avait fidèlement transmis tout ce qu'il avait reçu. 
C'est pourquoi les principaux traditionalistes et les exégètes de l'Islam ont considéré cette histoire comme malveillante et sans fondement.
L'Imâm ar-Razî dans son commentaire mentionne que les savants versés dans la science du hadîth ont jugé cette histoire comme étant faible. Il mentionne aussi l'avis de l'Imâm al-Bayhaqi qui a statué en disant que cette histoire ne nous fut pas relatée de façon fiable et que les narrateurs de ces récits ont été critiqués par les savants du Hadiths.  (Fakhar ad-Dîn ar-Razi, Tafsîr Al Kabîr, Commentaire de la Sourate 22:52,)
Ibn Hazm a également qualifié l'histoire des versets sataniques de fausse arguant qu'il n'y a pas de chaîne de transmission fiable pour prouver leur authenticité. (Ibn Hazm, Al Fasl Filmalal, 2/308-309, 311)
Muhammad Mohar Alî  écrit: Les contradictions et les divergences dans les versions variées de l'histoire suggèrent que cette histoire a été élaborée à partir de beaucoup d'imagination et tourne autour de la fiction. Le dernier 'âyah de la Sourate An-Najm commande de se prosterner à Dieu ; et c'est un fait reconnu que quand le Prophète, récita la fin de la Sourate se prosterna lui-même et ceux qui l'entouraient firent d'eux-mêmes. Ceci est attesté par deux témoins oculaires, 'Abd Allâh Ibn Mas'ûd et 'Abd al-Muttalib Ibn Abî Wadâ'ah.
Le premier affirme que la Sourate An-Najm fut la première Sourate que le Prophète récita devant un rassemblement de croyants et de mécréants dans l'enceinte de la Kaaba et que quand il acheva sa récitation et se prosterna, tous ceux qui étaient présents, croyants et mécréants se prosternèrent également.
A ce sujet est que le texte des soi-disant "versets sataniques" n'était pas une nouvelle composition faite durant l'occasion mentionnée. Il s'agissait d'un vieux distique que les Qurayshites païens avaient l'habitude de réciter en louant leurs déesses durant leur circambulation autour de la Kaaba. L'on doit aussi se rappeler que les mécréants avaient pour habitude de faire du bruit et créer du désordre à chaque fois que le Prophète et les musulmans récitaient en public.
Par conséquent, il est probable que quand le Prophète récita la Sourate et mentionnait Al-Lât et Al-Uzzâ durant la récitation et de façon péjorative, certains des mécréants de Quraysh l'interrompirent immédiatement et protestèrent en criant ce distique. Fait assez significatif,  des versions de l'histoire disent clairement que les "versets sataniques" furent prononcés non pas par le Prophète mais par Satan ou certains des mécréants au moment où le Prophète récita la Sourate. Muhammad M. Alî, The Biography of the Prophet and the Orientalists
Le fait que Al-Tabari, Ibn Sa'd ont enregistré cette histoire dans leurs travaux ne prouve pas que l'histoire elle-même est vraie. 
Cependant par sa chaîne de transmission cette histoire n'est pas vraie :
1) Il n’existe aucune chaîne de transmission "sérieuse" de cette histoire qui remonte directement au prophète (SAWS) passant par un compagnon.
2) Les savants du hadith précisent que cette histoire est mensongère :
On a demandé à l'imam Ibn Khouzaima à propos de cette histoire, il répondit :
"min wadhi ezzanaadiqa" (elle est l'œuvre des zindiq - mécréants, infidèles).
Qn peut encore trouver une allusion à cette histoire chez Ibn Kathir dans son Tafsir, plus précisément dans le commentaire de la Sourate "Al Hadj ". Il y fait référence en attestant que l'histoire n'est pas authentique.  
L’historicité du récit est fausse selon les versets Coraniques :
Une lecture dans le coran prouve que le prophète (SAWS) n'a jamais prononcé ces phrases sataniques :
1) « C'est une révélation du Seigneur de l'Univers. Et s'il avait forgé quelques paroles qu’ils Nous avaient attribuées, Nous l'aurions saisi de la main droite, ensuite, Nous lui aurions tranché l'aorte. Et nul d'entre vous n'aurait pu lui servir de rempart » [Qur’an, Sourate Al-Haaqah 69 -47]
2) « Et quand leur sont récités Nos versets en toute clarté, ceux qui n'espèrent pas notre rencontre disent : “Apporte un Coran autre que celui-ci” ou bien “Change-le”. Dis : “Il ne m'appartient pas de le changer de mon propre chef. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé. Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d'un jour terrible. » [Qur’an Sourate Younous 10 ]
3) « Ils ont failli te détourner de ce que Nous t'avions révélé, [dans l'espoir] qu'à la place de ceci, tu inventes quelque chose d'autre et (l'imputes) à Nous. Et alors, ils t'auraient pris pour ami intime. Et si Nous ne t'avions pas raffermi, tu aurais bien failli t'incliner quelque peu vers eux Alors, Nous t'aurions certes fait goûter le double [supplice] de la vie et le double [supplice] de la mort; et ensuite tu n'aurais pas trouvé de secoureur contre Nous. »[ Qur’an, Sourate Al-Isra 17 :73-75]
Le verset coranique est clair pour préciser que le prophète (SAWS) n'a jamais dit quelque chose qui plaise aux mécréants.
4) Et dans la sourate où ils prétendent qu'il y a eu ce verset, on trouve que Allah dit :
« Et il ne prononce rien sous l'effet de la passion; ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée. » [Qur’an sourate An-Najm, 53 -4]
Pat ailleurs on sait que La récitation du Coran protège contre Satan. Le Très Haut a dit : «Et quand tu lis le Coran, Nous plaçons, entre toi et ceux qui ne croient pas en l' au-delà, un voile invisible, » (Qur’an 17 : 45).  
ça nous fait une propagande bien calculé. Allah est le seul à connaître l’intention des hommes.
Allah dit dans le Qur’an:
 « Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes. » [Qur’an Sourate Al-Anfal 8]
 « Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l'aversion des mécréants. »  [Qur’an, sourate As-Saff 61] 
En final, une question reste à résoudre: comment un problème si infondé et sans fondement a-t-il acquis une telle popularité?
La réponse à cette question n'est pas très difficile et complexe; la popularité de cette tradition est, dans une large mesure, due aux efforts des ennemis de l'Islam, qui s'imaginent avoir réussi à mettre la main sur un bon prétexte pour ternir l'infaillibilité du Prophète (saws) et l'authenticité du Qur’an.

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 
  •  |