«Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, mais je me battrai pour que tu puisses le dire». Voltaire


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

 » Islam » Qur'an: Un Livre, Une version, Une Parole Incréée !!!!!

Qur'an: Un Livre, Une version, Une Parole Incréée !!!!!

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Stitten

avatar
Tout récemment, j’ai trouvé les écrits d’un religieux  chrétien qui est intelligent pour avoir trouve plusieurs versions du Qur'an, alors je me suis demandé pourquoi le chrétien avec l’apparence du chrétien parfait avec des visées belliqueuses et une hostilité cachée ou déclarée vis-à-vis des autres religions et croyances, particulièrement versé dans les Saintes Ecritures, avec un grand savoir en théologie, lui qui en sait beaucoup sur l’Islam, le Qur'an et les Musulmans, ne sait finalement presque rien sur la période cachée de 18 années sur la Vie de Jésus Christ et pendant ce temps, il frappe de son bâton ceux qui prennent position contre pour la parole de Dieu et son fils Jésus.
C’est dire qu’il y a ceux qui ne pourront jamais comprendre la parabole de la Paille de Jésus.
Ce religieux fidèle à son rôle de pécheur, un homme qui n'a point de simplicité, qui est double, qui est opposé à lui-même dans ses actions et dans le sentiment de son cœur. Sa vie n'est qu'une comédie digne de honte et de mépris. il peut mentir au nom de la religion, au nom de la philosophie, au nom de la science, au nom du droit, au nom de la politique, au nom de l'économie, et dans le cadre de quelque activité que ce soit dans sa messe, il n’y a que la maladie du mensonge qui l'empêche d'accomplir sa vocation divine d'être un témoin de la vérité; par le mensonge auquel il obéit habituellement, il devient plutôt ennemi de la vérité.
Le petit jeu de ce religieux chrétien pourrait a priori avoir l'air d'une honnête bataille d'intelligence et de recherche de la vérité. Sauf que: il  balance  des références qui sont en fait très médiocres, dont l’ouvrage fétiche de référence ultime est censé être l'encyclopédie arabe simplifiée ainsi nommée au lieu Encyclopédie de l'Islam et il est aisément utile de se demander :
-Qu’est ce que c’est cette Encyclopédie ?
Une œuvre essentiellement occidentale qui traite d’un sujet particulier a savoir le monde arabo-musulman et   II semble utile de noter de la nature du public auquel s'adresse ce document et de l’audience qu’il trouve auprès du public occidentaux et chrétiens en particulier, par ailleurs l’absence d'étude relative au sujet de 1'information  qu’elle fournit ne permet d’avoir le plus souvent qu'à des interprétations subjectives.
Pour l’histoire, il serait de signaler que l’élaboration de cette œuvre avait été faite par comite de rédaction dont tous les membres étaient occidentaux sans aucune collaboration des érudits et chercheurs musulmans, ce qui en découle que pour ces articles, il se dégage forcement un parti pris, voire même des inexactitudes parfois.
Je rappelle que le Qur'an a toujours régné dans les coeurs musulmans comme le plus sacré des textes qui contient:
-une profusion d'idées exaltées pour éveiller l'esprit,
-de nobles histoires pour éveiller l'âme,
-des vérités universelles pour éveiller la conscience  
-des injonctions précises pour diriger l'humanité vers sa propre délivrance, distillée dans l'essence mélodieuse qui est la Parole d'Allah.
Pendant quatorze siècles, les musulmans ont persévéré dans la défense du texte contre la corruption, en mémorisant chacune de ses paroles et en contemplant chaque phrase, de sorte qu'à notre époque des millions incalculables ont commis avec enthousiasme chaque lettre à cœur.
Ce qui m’amène à dire clairement que le Qur'an n'a jamais été laissé à part, Il a été étudié, scruté et étudié à nouveau et scruté encore et encore et encore. Il n'y avait pas une seule année dans le long calendrier de 1400 H que le Qur'an a été laissé sans contrôle ou non.
Cela signifie que le Qur'an a été regardé, étudié et écrit par des personnes indépendantes de différents endroits géographiques et ensemble, ils forment la profondeur de la connaissance océanique dans les Sciences du Qur'an qui a directement exploité et dépend de la matière première source (Qur'an) et a discuté chaque verset et chaque chapitre à la lettre. Les livres des Sciences du Qur'an sont simplement innombrables à travers les âges.

Ce qui m’amène à reprendre les propos d’un éminent professeur Malaisien qui disait :
"Mais le Qur'an n'a été ni perdu ni retrouvé plus tard, ni manipulé ni manœuvré. Presque quinze siècles se sont écoulés depuis qu'il a été reçu par le Prophète pour être livré à un homme. Cette période est plus que suffisante pour qu'un document puisse facilement être modifié. L'histoire sert d'agent d'information impitoyable, ne cachant rien de ce qui se passe dans le temps et dans l'espace. Si le Qur'an avait été modifié ou préparé dans plus d'une version, il aurait été enregistré. Ce qui est historiquement établi est la disponibilité du Qur'an en une seule version depuis le 7ème siècle jusqu'à aujourd'hui. Le Qur'an a résisté à l'épreuve de l'époque.
Il n’y a qu’une version du Coran. Les divergences qui peuvent opposer les musulmans portent sur l’interprétation du texte coranique et non sur son contenu.
Du temps du Prophète Mohamed (SAWS), le texte n’était pas rassemble ; ses Compagnons inscrivaient sur divers supports les versets des que transmis. L’idee d’une retranscription intégrale du texte n’était pas apparue car de nombreux musulmans le connaissaient entièrement par coeur et tous en connaissaient au moins une partie. A la mort du Prophète (SAWS) et a la suite d’une bataille qui vit la mort d’un bon nombre de ceux qui connaissaient l’ensemble du texte par coeur, le futur deuxième Calife suggéra au premier Calife de réunir le texte pour éviter de futures confusions. Cette idee a été reprise et concrétiser par le troisième Calife. »
Les savants avant l'époque d'al-JazarI ont assigné plusieurs règles pour le rendu correct la récitation du Qur’an. Cela était nécessaire parce qu'une lecture, une récitation et une prononciation incorrectes du texte du Qur’an pouvaient entraîner une modification de la signification du texte, annulant ainsi ce qui était initialement prévu.
La contribution principale de L’Imam lbn al-Jazari dans ce domaine est qu'après avoir étudié les travaux antérieurs sur le sujet, il a affiné et articulé la discipline de la lecture et de la récitation du Qur’an.
Par conséquent, les travaux de L’Imam lbn al-Jazari sur cette discipline importante ont eu un impact éternel, sur l'histoire plus tardive de la discipline de la récitation du Qur'an
Alors prétendre que les ouvrages des érudits musulmans laissent supposés que le Qur’an aurait  dans plus d'une version reste juste un étalage de bêtise pour faire le menteur et le bluffeur.
On connaît assez bien les écrits et les travaux de nos théologiens musulmans.
Je suppose que s’Il y avait un moindre doute quant à la l’existence des versions du Qur’an, alors tous les Ulémas du monde Musulmans depuis d’ibn Mujahid à ce jour, n'auront rien compris à l'Islam et au Qur’an ?
Mais je pense que c’est encore une  preuve de plus que le Qur’an est une révélation d'Allah, car malgré les différences entre les qira'aat, pas une seule différence n'est contradictoire.
La prononciation et l’usage du Qur’an dans son arabe original a eu un effet stabilisateur sur la langue, de sorte que l'arabe coranique classique est toujours la langue arabe savante d'aujourd'hui. Le fait que le Qur'an reste aujourd'hui accessible dans une langue vivante et vivante depuis plus de 1400 ans est l'une des grandes preuves qu'il a été préservé à travers les âges.
Pour dire que vouloir analyser le Qur’an avec un esprit   de tradition chrétienne de surcroît c'est en soi de la mauvaise foi.
Mis au point par le grammairien Abou al-Aswad al-Douali, les points diacritiques apparaissent dans les décennies qui suivent, levant définitivement les ambiguïtés entre certains signes de l'alphabet arabe. Ils se généraliseront au siècle suivant. Pour bien entendre, cependant, la rigueur de la transmission du Texte jusqu'à nos jours, il faut savoir que le titre de Hafiz-al-Qur’an n'a jamais été et n'est toujours décerné qu'à celui ou celle qui a récité - par cœur et à haute voix - tout le texte devant une commission d'au moins deux hûfaz.
Cette règle date des premières gouvernances islamiques.

Salâh Ed-Dîn

avatar
Il est donc clair que l'un des  but du Qur’an est de guider l'humanité vers le droit chemin. Les ramener à la vraie religion du Tout-Puissant et envoyer le rappel pour les corriger en raison de ce qu'ils ont oublié ou remplacé dans leurs livres est l'un des buts de la révélation finale.
l y en a tant dans le Qur’an comme l'amour, le pardon, la fraternité, la pudeur, le partage, la justice.
Le Qur’an est une bénédiction. !!!!!

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum