«Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, mais je me battrai pour que tu puisses le dire».

Voltaire


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

 » Islam » L’islam est le père du monothéisme. !

L’islam est le père du monothéisme. !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Salâh Ed-Dîn

avatar
A la question d’un chrétien :
Il peut sembler cohérent de dire que Jésus était musulman parce que cela veut dire soumis à Dieu.
Il semble qu'être soumis à Dieu... diverge entre la religion chrétienne et l'Islam. Si chercher à imiter Christ pour un chrétien veut dire être soumis à Dieu... on peut légitimement dire que Christ était juif mais ne l'a pas été toute sa vie... et que de ce fait Christ aurait été le premier chrétien !
Je tacherai de répondre modestement selon mes capacités sans être un théologien  mais simplement un musulman ordinaire.
Tout le monde sait qu'en Islam, toutes les religions au départ se valent, sont très bonnes et véridiques et forment d'ailleurs la seule et unique religion.. Ainsi le Christianisme avec le Prophète Jésus et l’Évangile, le Judaïsme avec le Prophète Moïse et la Thora sont des religions à la base purement monothéiste auxquelles il faut croire pour être un vrai musulman.
Mais au fil du temps elles ont effectivement été tout simplement altérées. Il ne fait aucun doute que les religions révélées avant l’islam ont été a chaque fois corrompues et c’est pourquoi l'humanité a reçu une série de révélations.
Pourquoi Dieu aurait-Il fait descendre à chaque foi une autre révélation si les Écritures précédentes n’avaient pas été altérées ?

 il faut savoir que le texte coranique arabe emploie en fait le terme "muslim". Or ce terme est à bien comprendre :
Si on utilise ce terme "muslim" dans le sens usuel (istilâhî) qu'il a depuis le VIIème siècle de l'ère chrétienne, à savoir
 "Celui qui adhère à la Voie apportée par Muhammad (SAWS) dans le Coran et la Sunna" (avec ses particularités propres (shir'a wa minhâj, Loi et Voie)), alors ces particularités n'ayant pas encore été révélées à l'époque de Abraham, ce dernier n'était effectivement pas "muslim", donc pas "musulman" dans ce sens.
 
 Par contre, si on utilise ce terme "muslim" dans le sens littéral (lughawî) qu'il a en langue arabe, à savoir 
"Celui qui est soumis à Dieu", alors Abraham, comme d'ailleurs tous les prophètes de Dieu, a eu comme religion la "soumission à Dieu".
Le Coran dit : "O Gens du Livre, pourquoi disputez-vous au sujet de Abraham alors que la Torah et l'Evangile ne sont descendus qu'après lui ? (…) Abraham n'était ni juif ni chrétien, mais il était monothéiste musulman. Et il n'était pas polythéiste"(Coran 3/65-67).
Voilà pourquoi les versets du Coran disent qu'Abraham était "muslim" mais qu'il n'était ni juif ni chrétien : ces deux derniers termes renvoient à des sens, même littéraux, qui ne lui sont pas applicables,  On peut noter, en passant, que la même chose est dite dans le texte biblique à propos de Jésus répondant à Jean Baptiste : 
"Laisse faire maintenant : c'est ainsi qu'il nous convient d'accomplir toute justice" : Matthieu, 3/15,   
Commentaire de la T.O.B. : 
"L'idée fondamentale du terme rendu ici par justice est celle de conformité (ou de fidélité) à la volonté de Dieu" (T.O.B., p. 1435). 
(Ces deux exemples ont été cités dans Islam et christianisme, logique de rapprochement, Amine Alibhaye, p. 97.)
Par contre, les hommes qui affirment adhérer, en tant que référence, au message que Dieu avait envoyé par le moyen de Moïse ou par celui de Jésus (dans leurs particularités, shir'a wa minhâj) sont, eux, bel et bien nommés respectivement "juifs" et "chrétiens" dans d'autres versets du Coran.
Le Coran désigne ceux qui adhèrent au message de Jésus ainsi : "... ceux qui disent : "Nous sommes chrétiens"" (Coran 5/14, 5/82).
Ce sont eux-mêmes qui se sont nommés ainsi, et la dénomination est devenue générale.
Un autre verset dit : "Les musulmans, les juifs, les chrétiens, les sabéens : ceux qui auront cru en Dieu et au jour dernier et auront fait le bien, ceux-là auront leur récompense auprès de leur Seigneur, et il n'y a aura crainte sur eux ni ils ne seront attristés" (Coran 2/62). "Les musulmans, les juifs, les sabéens, les chrétiens : ceux qui ont cru en Dieu et au jour dernier et auront fait le bien, il n'y a aura point crainte sur eux ni ils ne seront attristés" (Coran 5/69).
Pourquoi Dieu aurait-Il fait descendre à chaque foi une autre révélation si les Écritures précédentes n’avaient pas été altérées ?
Ce n’est que dans la mesure où les Écritures précédentes avaient été altérées que Dieu a dû faire descendre une autre révélation, afin de garder l’humanité toujours sur la bonne voie.
Le monothéisme se confond avec l’islam  

Stitten

avatar
En matière de  monothéisme  l’islam n’est pas à mettre sur le même plan que les deux premiers.
Le Judaïsme est tribal. Le terme de « religion » pour le Judaïsme est inexact
Le christianisme est idolâtre, c’est avant tout une idéologie politique

Wahrani

avatar
Admin
Parce que, la vérité est dans l’Islam
En ce qui concerne les Ecritures antérieures, elles ont été révélées pour une durée de temps limitée. Allah a donné aux êtres humains la responsabilité de les préserver, mais ils les ont perdues, corrompues, modifiées ou encore dissimulées.
 
Allah dit (sens du verset) : « Nous avons fait descendre le Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C'est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d'Allah, et ils en sont les témoins […] » (Coran 5/44).
 
Après le Coran, aucune révélation ne se fera, ce qui implique qu’il ni aura plus de livre. Tout comme le Prophète Mohammed (SAWS) est le dernier prophète, le Coran est le dernier livre.
 
Allah S’est chargé de protéger le Coran contre l'altération, de le protéger contre la corruption et de le préserver de la distorsion (comme indiqué dans le verset précédemment cité (Coran 15/09)). D'autre part, les Ecritures anciennes ont subi des modifications et des distorsions et ne sont pas dans leur forme originale (comme mentionné dans le Coran 4/46.
Le Coran d’une part confirme les Ecritures précédentes et d'autre part il prévaut sur elles (Coran 5/48).

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum