Débat culturel Inter-Religieux

«Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, mais je me battrai pour que tu puisses le dire».

Voltaire

Débat culturel Inter-Religieux


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aux trinitaires

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 4]

1 Aux trinitaires le Dim 12 Juin - 15:45

Stitten

avatar
Rappel du premier message :

La Trinité est un concept bien défini en théologie chrétienne. Vous avez le droit de ne pas être d'accord, mais aucunement de changer les termes et les définitions en fonction des cours du dialogue. D'ailleurs ce que vous dites sur la nature de Jésus n'est pas tellement vrai pour tous les chrétiens.
Contrairement a vous, les grands pères de l’église maîtrisaient les sens des mots ayant trait a la théologie et les apprêtaient a leurs juste valeurs, a ce qui leurs convient dans toute leurs profondeurs.. Pour eux, la religion a de tout temps été ce contact intérieur de l'homme avec Dieu.
Jésus Christ, le Messie, est né prophète et il l'est resté toute sa vie et même lors de son élévation céleste. Durant toute sa vie prophétique il a appelé à un Dieu unique omniprésent
C’est au vu même de la Bible et de tous les écrits saints chrétiens que Jésus, n’avait aucunement cette prétention de Divinité que vous essayez maladroitement de présenter, puisqu'il disait toujours :

« Dieu le Père est plus grand que moi »  
« Je fais la volonté de mon Père Céleste »,
« le Fils ne peut rien faire de lui-même »,
« Mon enseignement n’est pas de moi », etc....
(Evangile de Matthieu 24-36). Mt 24,36.
"Quant à ce jour et à cette heure, personne ne les connaît, pas même les Anges des Cieux, ni le Fils mais le Père seul".
C’est en voyant ses miracles il leur est devenu difficile de ne pas voir au delà de son être tel la divinité que la nouvelle église a pu se servir de moule aux dogmes de la déité de Jésus et de la Trinité et de la crucifixion pour la rémission des péchés. 
Pourtant, il a  été suffisamment démontré que Jésus n’est point Dieu. C’est d'ailleurs Jésus lui-même qui l’a dit à maintes reprises et ses disciples l’ont bien compris dans ce sens. Ces derniers l’ont affirmé et confirmé. L’unicité de Dieu en tant que dogme fondamental fut pleinement reconduite dans le Nouveau Testament en vertu d’une célèbre parole de Jésus :
« Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les Prophètes ; je suis venu non pour abolir mais pour accomplir. » Matthieu 5.17
Allah dit dans le Coran « Ils ont élevé au rang de divinités en dehors de Dieu leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Messie, fils de Marie, alors qu’ils avaient reçu ordre de n’adorer que Dieu l’Unique, en dehors duquel il n’y a point de divinité. Gloire à Lui ! Il est infiniment au-dessus de ce qu’ils prétendent Lui associer. » : S 9, V 31
C'est pour cela que le Coran a réfuté cette vue trinitaire qui n'a d'ailleurs même pas de traces dans les évangiles mais pure création des conciles a travers les générations.


15 Re: Aux trinitaires le Sam 5 Nov - 17:41

Tarentule


Bonjour Very Happy ,


 On voit par ces paroles de Maqrizi que le rapport de la personne du Fils avec le corps visible du Messie est loin d'être nettement déterminé :

Absolument... pour les sectes chrétiennes que vous citiez.  Mais moi je parle pour la religion catholique. La Trinité est, comme vous le savez, un système compliqué, un mystère, tellement que l'humain ne peut le comprendre totalement. Il est donc normal qu'il y ait eu tant de divergence entre les chrétiens. L'Eglise, elle, a su heureusement, sur ce sujet, rester unie.
"Si on nous demandait pourquoi le Christ n'a pas dit clairement, « Je suis Dieu ».


Il dit plusieurs fois qu'il est le Fils de Dieu; or un fils est de même nature que son père.
D'ailleurs, les Juifs avaient bien compris que se proclamer Fils de Dieu, s'est se dire Dieu (voir plus bas).
D'ailleurs, qui d'autres auraient eu le mérite, de par son sacrifice, de racheter les hommes? Comment Dieu aurait-il pu montrer de meilleure façon son amour, qu'en mourant pour le tas de boue que sont les hommes?
Le Christ n'est venu, selon les Chrétiens, que pour servir de victime expiatoire des péchés du monde, il savait qu'il serait crucifié par les Juifs, et prévoyait même le temps où sa crucifixion aurait eu lieu, il n'avait donc rien à craindre de la part des Juifs, en exposant le dogme de la Trinité, il est vraiment étrange que le Créateur du ciel et de la terre, l'Etre tout-puissant, ait eu peur de ses créatures, et qu'il ait craint de faire connaître un dogme aussi essentiel au salut éternel, quand ses serviteurs Isaïe, Jérémie, Jean-Baptiste n'ont jamais hésité à dire toute la vérité, et ont même exposé leur vie, pour accomplir leur mission.

Eh oui... il n'a pas eu peur. Il l'a dit.

Il résulte, donc, des paroles du Miftah, que le Christ n'a jamais parlé aux Juifs de sa divinité d'une manière explicite, et que cette doctrine leur était même si antipathique qu'ils voulaient lapider Jésus pour y avoir fait allusion d'une manière énigmatique.

La dernière partie de votre phrase (ou de celle du Miftah) me semble sujette à critique. D'abord, je ne vois pas pourquoi vous voulez à tout prix dire que les Juifs trouveraient antipathiques à l'idée du Messie-Dieu. Je serais tentée de vouloir croire que vous l'avez écrite pour introduire cette phrase qui vous dérange (Jean, 10, 30) et la réfuter par un argument qui, excusez-moi, laisse à désirer. Mais peut-être vous fais-je un procès d'intention. geek
Quoi qu'il en soit, expliquez-moi pourquoi cette allusion serait énigmatique.
Ce n'est pas parce qu'après Jésus dit: "N'est-il pas écrit dans votre Loi : J'ai dit : vous êtes des dieux ?"
Qu'on pourrait prendre pour une reculade de Jésus (oh la, ils veulent me lapider, euh, on va trouver une échappatoire, et jouer sur des mots;)
Puisque de toute façon Jésus redit après: "afin de reconnaître une bonne fois que le Père est en moi et moi dans le Père."

Jésus dit: Eho! vous voulez me lapider? Mais vous aussi êtes fils de Dieu, c'est l'Ecriture qui le dit! Mais pas dans les mêmes termes que moi: moi, en effet, je suis
"consacré et envoyé dans le monde "
(Si Jésus est envoyé dans le monde, c'est qu'avant il n'y était pas. Il existait donc avant d'être de chair, contrairement aux humains! )

16 Re: Aux trinitaires le Dim 6 Nov - 13:58

Stitten


Bonjour Tarentule,
D’abord je te souhaite la bienvenue parmi ce groupe très restreint pour le moment, tout en espérant qu’il va s’élargir davantage, ensuite ce que je comprends du terme Tarentule, ce mot désigne une araignée mythique de la province de Tarente en Italie,
On dit aussi que La Tarentule était supposée plonger sa victime dans un profond état de léthargie qui conduisait à la mort. Alors je tiens à ne pas subir une morsure !!!!!!!!
Tout compte fait reçoit mes amitiés et voila je reviens au débat, ainsi que sur la Trinité selon les Catholiques.
l est donc facile de constater que le concept de trinité n’a jamais été une idée avancée par Jésus ni par aucun prophète de Dieu.  Cette doctrine, à laquelle adhèrent une majorité de chrétiens à travers le monde, fut entièrement inventée par l’homme.

Alors que Paul, l’homme que l’on peut, avec raison, considérer comme le véritable fondateur du christianisme, a effectivement formulé nombre de ses doctrines, celle de la trinité n’en faisait pas partie.  Il a toutefois préparé le terrain à de telles idées lorsqu’il a parlé, le premier, de Jésus en tant que « fils divin ».  De là à dire qu’un Fils a besoin d’un Père et que Celui-ci avait besoin d’un intermédiaire pour transmettre Ses révélations aux hommes, il n’y avait plus qu’un pas, que l’on a manifestement facilement franchi.

Tertullien, un avocat et homme d’église du troisième siècle, à Carthage, fut le premier à utiliser le mot « trinité » lorsqu’il mit de l’avant sa théorie selon laquelle le Fils et l’Esprit participent à l’être de Dieu, mais tous ne forment qu’un seul être avec le Père.

Les passages des évangélistes qu'ils allèguent sont tout aussi discutables, en supposant même qu'ils établissent expressément la doctrine que nous  dénonçons , ils ne prouveraient rien, si ce n'est l'opinion personnelle de leur auteur.
 
Nous savons déjà  que les évangélistes n'écrivaient pas par inspiration divine, fait qui est d'ailleurs prouvé par les erreurs, les contradictions, et les omissions où ils tombent fréquemment. L'autorité de Paul n'est pas non plus décisive pour nous, cet homme n'était ni apôtre, ni inspiré et son caractère personnel ne nous inspire aucune confiance.   que pour les besoins de l'argumentation et à l'effet d'en démontrer la faiblesse, et cela en supposant pour un instant que ces passages étaient, en effet, des auteurs auxquels on les attribue.
L’Église chrétienne unitarienne a repris les enseignements d’Arius sur l’unicité de Dieu et s’affiche clairement contre le concept de trinité.  À cause de cette prise de position, il elle détestée des autres chrétiens et le Conseil œcuménique des Églises a refusé de l’accepter comme membre.  Les unitariens, pour leur part, ne perdent pas espoir de voir un jour les chrétiens catholiques revenir aux enseignements de Jésus :

«Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et c'est à lui seul que tu rendras un culte. » (Luc 4:Cool

Tandis que le christianisme arrive difficilement à définir la nature de Dieu, tel n’est pas le cas de l’islam :

«Ce sont certes des mécréants ceux qui disent: «En vérité, Dieu est le troisième de trois», alors qu’il n’y a pas d’autre divinité à part Dieu.» (Coran 5:73)

Dans son livre intitule What Everyone Should Know About Islam and Muslims (Library of Islam, 1985) (Ce que tout le monde devrait savoir sur l’islam et les musulmans), Suzanne Haneef résume ainsi l’affaire :

« Mais Dieu n’est pas comme une tarte ou une pomme que l’on peut diviser en parts ou en quartiers, qui forment un tout.  Si Dieu était trois personnes ou était constitué de trois parties, Il ne serait assurément pas l’Unique, l’Indivisible, tel qu’Il se présente et auquel le christianisme prétend croire. »

Si nous regardons la chose d’un autre angle, la trinité fait de Dieu trois entités distinctes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.  Mais si Dieu est le Père et le Fils, cela veut dire qu’Il est le père de Lui-même, car Il est Son propre fils.  Voilà qui défie toute logique.

Le christianisme prétend être une religion monothéiste.   Pourtant, la croyance fondamentale du monothéisme veut que Dieu soit Un.  La doctrine chrétienne de la trinité est donc perçue, par l’islam, comme une forme de polythéisme.  Les chrétiens n’adorent pas un Dieu unique, ils en adorent trois.
Mais nous autres, Musulmans, nous ne croyons pas que ces passages sont réellement de Jésus et de ses Apôtres, parce qu'il n'y a pas une suite de traditions qui le prouve, et parce que les erreurs et les contradictions y abondent, surtout sur ce point de la nature divine de Jésus.
La conviction personnelle de tout musulman est que Jésus que nous aimons tous et ses Apôtres n'ont jamais professé, ni enseigné cette croyance irréligieuse, et ma croyance est qu'il n'y a qu'un seul Dieu, que Muhammad est son serviteur et son prophète, que Jésus est aussi son serviteur et son prophète, et que les Apôtres étaient les envoyés du prophète de Dieu.

17 Re: Aux trinitaires le Jeu 10 Nov - 19:49

Tarentule


Bonjour Stitten,

j'ai choisi comme pseudo Tarentule car j'ai comme beaucoup de monde, un peu peur des araignées. Je trouvais donc amusant de m'appeler comme ça.

Alors que Paul, l’homme que l’on peut, avec raison, considérer comme le véritable fondateur du christianisme, a effectivement formulé nombre de ses doctrines, celle de la trinité n’en faisait pas partie.  Il a toutefois préparé le terrain à de telles idées lorsqu’il a parlé, le premier, de Jésus en tant que « fils divin ».  De là à dire qu’un Fils a besoin d’un Père et que Celui-ci avait besoin d’un intermédiaire pour transmettre Ses révélations aux hommes, il n’y avait plus qu’un pas, que l’on a manifestement facilement franchi.
St Paul est un saint comme un autre. St Pierre, le premier pape,a été aussi important que lui par exemple. D'autres hommes que saint Paul ont évangélisé le monde: la plupart des apôtres, plus une quantité de disciples, comme Timothée, etc.
La notion de fils divin ne vient pas de saint Paul. Dans les Evangiles, en Jean, 4,3; en 8,29; en 14;33 en 26, 63 en 27, 43, en 27,54, etc. Et je vous épargne les trois autres évangiles!
Mais qu'est ce que ça veut dire, fils de Dieu? Ce n'est évidemment pas un lien de parenté comme les humains, ce serait anthropomorphisé Dieu. D'ailleurs, les humains aussi sont appelés fils de Dieu, (dans les béatitudes, par exemple), et pourtant, ils ne lui sont pas fils humainement parlant!
Il y a comme meme une différence entre fils de dieu pour un homme et pour Jesus. Pour Jésus, d'ailleurs, ca prend généralement une majuscule. Ca veut dire que le Fils et le Père ont une relation d'amour, un peu comparable à celui d'une filiation mais infiniment supérieure; cette relation se nomme d'ailleurs l'Esprit-Saint.
La preuve que Jésus n'est pas le fils de Dieu humainement parlant: Dieu n'a pas de femme! Et surtout, Dieu n'est pas un homme! Il est neutre, comme les anges! (le fameux débat sur le sexe des anges...)
Dieu n'est un homme que dans une personne, et d'aillleurs, ce n'est pas vraiment le cas: Jésus, qui a deux natures, est homme dans sa condition d'homme, et neutre dans sa condition de Dieu.

Les passages des évangélistes qu'ils allèguent sont tout aussi discutables, en supposant même qu'ils établissent expressément la doctrine que nous  dénonçons , ils ne prouveraient rien, si ce n'est l'opinion personnelle de leur auteur.


Les passages où les évangélistes en parlent, c'est des paroles même de la bouche de Jésus ou de personnages qui parlent. Ils n'expriment donc pas leur avis, surtout que c'est souvent dans la bouche de ceux qui n'aime pas Jésus. Exemple parmi d'autres: Jean, 27,43
D'ailleurs, à l'époque où les Evangiles étaient écrit, la majorité des gens qui avaient connus Jésus vivaient encore, sauf peut-être pour l'Evangile de St Jean. Ils les auraient bien contredit si c'eût été faux.
Nous savons déjà  que les évangélistes n'écrivaient pas par inspiration divine, fait qui est d'ailleurs prouvé par les erreurs, les contradictions, et les omissions où ils tombent fréquemment. L'autorité de Paul n'est pas non plus décisive pour nous, cet homme n'était ni apôtre, ni inspiré et son caractère personnel ne nous inspire aucune confiance




C'est vrai, les évangélistes n'écrivaient pas par inspiration divine. Ce serait stupide d'affirmer le contraire, puisqu'ils racontaient des faits historiques. A-t-on jamais entendu parler d'un chroniqueur sous inspiration divine? Laughing 
C'est possible, les évangélistes ont écrit quelques erreurs. Mais c'est exceptionnellement rare. Quatre textes qui disent en gros la même chose, -et parfois dans des détails!-, écrits par des personnes différents, à des moments différents, dans des lieux différents, c'est... pas mal.
D'ailleurs je vois mal quels omissions les évangélistes auraient pu commetre. oublier de prévenir que Mohamed arriverait 600 ans après?  bom (mais non je plaisante.)
quand à St Paul, ce n'est pas parce qu'il n'est pas apôtre et pas inspiré qu'il ne nous inspirerait aucune confiance. D'ailleurs, vous n'avez pas l'air d'estimer beaucoup les apôtres; enfin, les prophètes seuls, à ma connaissance, sont inspirés et pourquoi les apôtres ou St Paul eussent dû l'être?

L’Église chrétienne unitarienne a repris les enseignements d’Arius sur l’unicité de Dieu et s’affiche clairement contre le concept de trinité.  À cause de cette prise de position, il elle détestée des autres chrétiens et le Conseil œcuménique des Églises a refusé de l’accepter comme membre. 


L'explication est toute simple:un conseil œcuménique réunit des Chrétiens. Or, un Chrétien, c'est quelqu'un qui croit que Jésus est Dieu. Donc, les Unitariens ne sont pas chrétiens. Donc, on ne les introduit pas dans un Conseil œcuménique.
«Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et c'est à lui seul que tu rendras un culte. » (Luc 4:
Ce n'est pas un argument, ça! La Trinité, c'est un dogme qui reconnaît l'unicité de Dieu! Revoyez ce que ça veut dire pour l'Eglise catholique.
C'est une chose que de ne pas croire que Dieu est trois personne en une substance, c'est une autre chose que de ne pas croire que Dieu est trois personnes en trois substance. Moi non plus je ne crois pas à ce genre de Dieu-là.
Tandis que le christianisme arrive difficilement à définir la nature de Dieu, tel n’est pas le cas de l’islam :
«Ce sont certes des mécréants ceux qui disent: «En vérité, Dieu est le troisième de trois», alors qu’il n’y a pas d’autre divinité à part Dieu.» (Coran 5:73)
Le christiannisme arrive très bien, selon lui, à définir la nature de Dieu. Le christiannisme n'a jamais dit que Dieu était le troisième des trois, ou alors quelque secte l'aurait dit, mais elle est dans le tort, je vous l'accorde.
La théologie catholique a une terminologie très précise des concepts définissant les êtres. Ainsi, nature, personne et substance, ca ne veut pas dire la même chose.
Dieu est:
1 nature (la nature divine)
3 personne (Père, Fils et Saint-Esprit)
1 substance.
Mais si Dieu est le Père et le Fils, cela veut dire qu’Il est le père de Lui-même, car Il est Son propre fils.  Voilà qui défie toute logique.

voir plus haut: Père et Fils ont un sens non littérale. Et Dieu le Père n'est pas son propre Fils, vu que c'est deux personnes différentes (en une substance...)

les Apôtres étaient les envoyés du prophète de Dieu.
Dans quels sens prenez-vous le mot envoyés?
Pour moi, les Apôtres, c'est des pêcheurs, dans les deux sens du mot: rempli de péché, et pêchant des poissons. Jésus, un jour, leur a dit, suivez-moi. Ils n'ont pas de mission particulière avant ça. Après que Jésus a sauvé le monde et a annoncé la Bonne Nouvelle, ils vont par les routes, annonçant cette bonne nouvelle et cette Rédemption.
Dans la paix de Jésus,
Tarentule.

18 Re: Aux trinitaires le Mar 15 Nov - 16:46

Stitten

avatar
A cela, je voudrai ajouter les propos de Anselm Turmeda, moine franciscain et écrivain majorquin né à Palma de Majorque en 1352 qui disait dans ses écrits ;
a) l’Islam est la meilleure religion.
b) Les Écritures chrétiennes ont été falsifiés avec .
c) Jésus est pas Dieu, mais seul homme et prophète.
d) Tout chrétien est faux et absurde.
Non, Jésus n’était pas mort, n'a pas été placé dans une tombe ni de gauche ni après une journée ni après quarante jours.
Jésus n'a jamais revendiqué la divinité, mais bien au contraire. Ils sont ses disciples qui ont falsifié certains textes. L'incarnation de Dieu n’est pas nécessaire pour le rachat ;
L’Islam n'a pas la notion paulinienne de péché d’origine. "Le cinquième dogme est la confession, contredite parce qu'il ne figure pas dans les textes de l’Évangile et parce que seul Dieu peut pardonner les péchés
ici Turmeda saisit cette occasion pour dire.
" Le pape, qui vit dans la ville de Rome, vicaire de Jésus (comme ils le prétendent), accorde des certificats de quiconque le pardon des péchés, la libération de l’enfer et l’entrée au paradis. En retour, il reçoit d’importantes sommes d'argent. "" ((Riquer, p "." . 299 Riquer, p. 300).

19 Re: Aux trinitaires le Sam 19 Nov - 14:54

Tarentule


" Le pape, qui vit dans la ville de Rome, vicaire de Jésus (comme ils le prétendent), accorde des certificats de quiconque le pardon des péchés, la libération de l’enfer et l’entrée au paradis. En retour, il reçoit d’importantes sommes d'argent. ""
Ca, ça n'existe plus depuis 400 ans au moins.
Et pour vous, le passage où Jésus dit à St Pierre: "Tu es pierre et sur cette pierre, etc.", c'est aussi falsifié?

20 Re: Aux trinitaires le Dim 20 Nov - 13:00

Stitten

avatar
@Tarentule a écrit:Ca, ça n'existe plus depuis 400 ans au moins.
Et pour vous, le passage où Jésus dit à St Pierre: "Tu es pierre et sur cette pierre, etc.", c'est aussi falsifié?
Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ».
Ce verset a été utilisé, surtout au moment de la Réforme pour justifier la primauté de Pierre, et celle du Pape dans l’Eglise.

C’est ce verset qui est inscrit en lettres d’or dans la coupole de la basilique St Pierre à Rome.   les protestants ont toujours su trouver des solutions pour y échapper.
Certains courants du christianisme ont tendance à remettre en cause l’authenticité du propos. Il est vrai  que seul Matthieu rapporte ces paroles qui, si elles avaient été importantes n’auraient pas été oubliées dans les autres évangiles. Cela fait dire à certains exégètes que ce n’est qu’un ajout tardif, sans doute pour justifier a posteriori quelque chose de déjà discutable qui était la prétention de l’évêque de Rome à tout diriger.

Ensuite, ils ont dit, que même si cette primauté pouvait concerner Pierre, rien ne dit qu’elle ait pu être transmissible. Ce qui est remis en cause, ce n’est donc pas la primauté de Pierre, mais celle de la succession apostolique.  Matt. 18:18)  la même chose non plus pour Pierre seulement, mais pour tous les disciples.

Le chef de la première communauté chrétienne, c’est Jacques, c’est devant lui que Pierre doit rendre des comptes, Pierre  est montré comme ayant du charisme,  mais il n’a pas de statut privilégié dans l’Eglise primitive
Pierre veut inciter Jésus à renoncer à sa mission en privilégiant son confort personnel, et Jésus lui dit
«Arrière de moi Satan» (v.23).
Pierre se trouve ainsi traité de «Satan». Mais on  peut penser que Jésus a   établit une identification personnelle entre Pierre et Satan, ou alors il faudrait penser que l’Eglise qui se fonde sur lui serait une Eglise satanique

Saint Jérôme: "Vous dites que l'Eglise est fondée sur Pierre; mais nous nous disons qu'elle est fondée sur tous les apôtres également et que chacun d'eux a reçu les clefs du royaume des cieux ". (Advers Jorim lib. 1)
Pour le mot de la fin, je dirai tout simplement que la prééminence  et le ministère  absolu de l'Eglise est également erronée..

L'Église réaffirme son droit à octroyer les indulgences, «En vertu du pouvoir de lier et de délier qui lui a été accordé par le Christ Jésus ».

21 Re: Aux trinitaires le Lun 21 Nov - 18:20

elwaraini


@Tarentule a écrit:
Vous pouvez m'expliquer ce que c'est, l'Eglise Œcuménique?
salam tarentule
Les conciles œcuméniques représentent le rassemblement de tous les évêques de l'Église à l'initiative du pape, le but d'un concile est en général de fournir une explicitation de la Révélation chrétienne et de faire une élaboration théologique collégiale de la foi chrétienne.

ily a vait vingt et un conciles œcuméniques de l'histoire chrétienne.
a mon tour de poser la question
Les églises diverges sur les conciles reconnus , pourquoi?

22 Re: Aux trinitaires le Lun 21 Nov - 20:27

elwaraini


@Tarentule a écrit:Bonjour Elwarini,
C'est bizarre. Selon Wahrani, ce verset explique que St Jean est immortel. Selon vous qu'il est monté au ciel. Mettez-vous d'accord. Shocked 
Enfin, la Trinité est constituée du Père, du Fils et du Saint Esprit; certainement pas du Fils, de la Ste Vierge et de St Jean.

salam tarentule
cher tarentule il y a toute une différence entre l'expression «Fils du Dieu éternel» et celle de «Fils éternel de Dieu»,
 La Bible affirme que Dieu n’est pas un homme
Nombres 23:19  « Dieu n’est pas homme… »
Osée 11:9   « ...Moi, je suis Dieu, je ne suis pas un homme... »
À plusieurs reprises, dans la Bible, on parle de Jésus en tant qu’homme :
Jean 8:40   «  …vous cherchez à me faire mourir, moi, un homme qui vous ai dit la vérité…  »
     La Bible affirme que Dieu n’est pas le fils de l’homme

Nombres 23:19    « Dieu n’est point homme pour mentir, ni fils d’homme pour se repentir. »

La Bible fait souvent référence à Jésus en tant que « fils de l’homme » :
Matthieu 12:40     « …ainsi le Fils de l’homme… »
Matthieu 16:27     « Le Fils de l’homme viendra dans la gloire … »
Matthieu 16:28     « …avant d’avoir vu le Fils de l’homme venir en son règne. »
Marc 2:10     « …afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a… »
Jean 5:27     « Et parce qu’il est le *Fils de l’homme… »

Évidemment, Dieu ne se serait pas contredit en affirmant, d’un côté, qu’Il n’est pas le fils d’un homme et, d’un autre côté, qu’Il est le « fils de l’homme ».  Dieu n’est jamais l’auteur de contradictions.  Il faut donc comprendre que des personnes, incluant Jésus, sont appelées « fils de l’homme » justement pour les distinguer de Dieu, qui n’est pas le fils d’un homme (selon ce qu’affirme la Bible elle-même)
peux tu nous expliquer ces contradictions?

23 Re: Aux trinitaires le Lun 21 Nov - 20:43

elwaraini


salam tarentule


 la première grande formulation de la foi trinitaire a été faite au concile de Nicée (325) sous l'impulsion de l'empereur Constantin, récemment converti (324). 

La formulation du dogme trinitaire fut précisée et définie longtemps après et plus exactement 3 siècles après Jésus christ . Cela nécessitera l'utilisation d'un nouveau vocabulaire emprunté à la philosophie, qui ne pourra laisser la place à des divergences d'interprétation. L'église fut obligée de chercher une formulation logique de cette foi trinitaire pour cela ils se sont mis d'accord sur ce qu'on appelle le crédo , ou la profession de foi .
Vu que la trinité est fortement incohérente avec la logique humaine et les enseignements du christ , Les hérésies furent des tentatives de ramener cette foi trinitaire à quelque chose de plus simple à comprendre, de moins exigeant pour la foi. Et cela exige des professions de foi plus précises pour répondre aux questions qu'elles ne manquent de poser.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum