«Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, mais je me battrai pour que tu puisses le dire».

Voltaire


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

 » Islam » L’Occident se crée un ennemi à sa mesure!!!!!

L’Occident se crée un ennemi à sa mesure!!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Stitten

avatar
L'histoire de l'Europe occidentale reste marquée par son rapport au religieux. Les abus du clergé du catholicisme, dominant en Europe, ses condamnations de découvertes scientifiques, font que la modernité n'a pu se réaliser en Europe que par la séparation d'avec le religieux, restreint à la vie privée, et devenu facultatif et secondaire dans la vie de l'homme.  Or les musulmans, eux, se réfèrent sans cesse à Dieu et à Sa Parole.
Malgré toutes les difficultés qui touchent le monde musulman dans sa diversité, c’est avec un grand enthousiasme que j’observe une renaissance, une réanimation, une réappropriation ou une revivification des notions et des concepts islamiques  tout en demandant :
Pourquoi l'Occident a-t-il adopté la laïcité ?
Les pays musulmans devraient-ils adopter la laïcité ?
Rester fidèle à la foi musulmane veut-il dire rejeter les découvertes scientifiques ?
Pourquoi éprouver, en plus de la raison, le besoin d'une révélation ?
L'ijtihâd : le raisonnement fait à partir des références

Leopold Weiss (d'origine autrichienne, converti à l'islam en 1920 et ayant pris ensuite le nom de Muhammad Asad), explique de façon très satisfaisante le pourquoi de certains malentendus qui, sous une forme ou sous une autre, reviennent souvent à propos de l'islam
"Du fait de l'association longue et presque exclusive de l'Europe avec le christianisme, même l'Européen agnostique a appris inconsciemment à regarder tout phénomène religieux à travers l'optique des concepts chrétiens" (Le chemin de la Mecque).
Ainsi se comprend le pourquoi des questionnements adressés régulièrement aux musulmans quant à la nature de leur clergé, et de l'incompréhension qui s'ensuit face à l'absence de pareille institution en Islam: Il n'y a pas de clergé en islam.
Ainsi encore se comprend la perception du voile que portent les musulmanes, vu comme "une marque de sujétion de la femme à l'homme" (ce qui est en fait ce que Paul dit du voile féminin : cf. Epitre aux Corinthiens), alors qu'en islam ce n'est qu'un vêtement destiné à dissimuler les attraits corporels de la femme des regards de ceux qui ne sont ni son mari ni ses proches parents.  
De vieilles images fondées sur l'incompréhension subsistent dans les esprits de nombreux habitants du Vieux Continent à propos de l'islam :
      -"Allah" n'est pas "Dieu" le Créateur" mais une divinité arabe, particulière aux musulmans" ;
      -"Le Coran est un plagiat de la Bible" ;
      - "Le jihad c'est un effort systématiquement militaire"  
      - "L'islam s'est propagé par l'épée" ;
      - "La femme musulmane n'a aucun droit sinon celui d'être voilée et enfermée"
 
Tels sont quelques-uns des clichés enracinés dans les esprits, et à propos desquels nous musulmans avons à expliquer, encore expliquer, toujours expliquer.
Ces images remontent à plus loin, beaucoup plus loin qu'on ne le croit dans l'imaginaire collectif.
 
Roger Du Pasquier écrit en substance : "L'Occident garde sur l'islam des opinions non seulement simplistes, mais parfois aberrantes et sans rapport avec ses réalités. On dirait qu'une vieille incompréhension trouble l'objectivité d'un certain nombre d'Européens dès qu'il est question du monde arabo-islamique..." (Préface au Chemin de La Mecque).
Leopold Weiss a émis à ce sujet une idée qui fait appel à la notion, bien connue en psychologie, d'inconscient collectif.
Un chercheur irlandais du nom de Erskine Childers est parvenu à la même conclusion : ces images remontent à très loin dans l'inconscient collectif.
 
Les démocraties occidentales, orphelines de l'ennemi communiste, ne résistent pas à la tentative de voir en l'islam un nouvel empire du mal".
L'auteur de ces lignes est une journaliste du magazine L'événement du jeudi (juin 1996, p. 17). Ceci parce que, à en croire Jean-Christophe Rufin, le système est tel qu'il fonctionne en se désignant à tout prix un ennemi extérieur (La dictature libérale, Jean Christophe Rufin). Privé de l'ennemi communiste, il a donc besoin de se désigner une nouvelle menace. Surtout reste à savoir que l’occident a été obligé d’inventer le mot "djihadiste", qui n’existe pas en arabe, pour ériger son message belliqueux, et se créer un ennemi à sa mesure.
L'actualité de certains pays majoritairement musulmans, où règnent parfois un absolutisme et un mépris des droits du peuple, est perçue comme "une preuve de ce que l'on pensait déjà".
Au lieu de comprendre que cet absolutisme est basé sur le goût du pouvoir de certains, est opposé aux enseignements de l'islam, et opprime les mouvements du "renouveau islamique"
On pense au contraire en Occident qu'il est "la conséquence de l'islam". Il est pourtant très facile de comprendre que, comme des femmes et des hommes menèrent en France une longue lutte contre l'absolutisme pour pouvoir lentement réaliser un système démocratique, des musulmanes et des musulmans protestent aujourd'hui, au nom même des principes de l'islam, contre l'absolutisme dans les pays majoritairement musulmans.
Malheureusement, on pense au contraire en Occident que "ces musulmanes et musulmans sont de dangereux agitateurs intégristes qui veulent conquérir le pouvoir. Il faut donc soutenir les pouvoirs en place, fussent-ils des dictatures..."
Conclusion :
Les récentes déclarations des hommes politiques et des religieux ne feront donc que booster davantage la propagation de l’islam dans le monde entier, sans faire réagir des envieux et des jaloux qui ne savent plus se retenir, et qui risquent par leurs déclarations inconsidérées de perturber davantage la salutaire et nécessaire coexistence pacifique entre les peuples de cette planète
Non ! Le problème de l’Islam, c’est les Chrétiens, et les attaques des gens de l’Eglise qui visent à discréditer par tous les moyens possibles, toute autre conception du salut en dehors du Christ, car ils avaient bien compris que le Coran, comme dernière révélation abroge la Bible et toute sa composante.
L(Islam est cité pour fournir à leurs adeptes un arsenal d’objections et de réfutations qui leur permettrait de maintenir leur foi devant l’adversaire, et même de le ridiculiser dans ses croyances. Telle est la conception des choses de ces manipulateurs qui se sont octroyé les titres de donneurs de leçons
C’est plus simple de critiquer tous les musulmans qui sont persécutés pour leurs idées tout naturellement car ils réaffirment en tentent de mettre en pratique les valeurs de l’Islam (justice, égalité, liberté, Eh oui, n’en déplaise à certains),
C’est plus simple de cracher sur le Saint Coran pour l’accuser d’être violent, c’est plus simple de crier dans les médias que l’Islam est incompatible avec la démocratie,
Pourtant comment ces gens de l’Eglise (Abbé et Prêtres missionnaires) s’intéressent profondément à l’Islam alors que sur leur propre dogme, ils s’ignorent presque tout.
De tous temps, «l’étranger» a occupé une place dans l’imaginaire populaire. Par ses manières d’être, par ses comportements, sa culture, ses repères qui éprouvent une énorme difficulté à apprendre à vivre dans le respect des normes collectives de la société Occidentale.
Tout refus d’accommodement est désormais assimilé à une discrimination et fait naître des tensions. La laïcité ne constitue, en aucun cas, une quelconque discrimination. Le refus de la respecter est de plus en plus mal vécu par des occidentaux,
Langues, habitudes alimentaires, mœurs, religion, après la deuxième guerre mondiale, on reproche déjà aux Babi (Surnom des Italiens) leur vêtement en drap grossier, leur alimentation à base de riz, de ravioli ou de macaroni.
Dans le Nord, on affirmait que les Polonais ne pourraient jamais s’intégrer.
Ce ne sont pas des catholiques comme nous, chuchote-t-on
Ils ne pourront jamais s’intégrer ?
Cela n’etait  pas un constat mais un préjugé !
Les éléments évoqués ci-dessus sont des faits qu'il faut connaître afin de les dépasser, en tentant d'utiliser la meilleure communication possible. Afin d'éviter un clash of civilisations.
 
Source Bibliothèque Islamique
           Maison de l’Islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum