Forum Dialogue Religion Islamo Judéo Chrétienne et autres doctrines
Bienvenue

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre ce Forum,
Merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de vous inscrire, si vous ne l’êtes pas encore.
Forum Dialogue Religion Islamo Judéo Chrétienne et autres doctrines


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pourquoi de plus en plus de Musulmans se convertissent aux Christianismes??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Wahrani

avatar
Admin
Tout récemment le Journal la Croix publié un article :
Les conversions de chrétiens à l’islam interrogent l’Église

Un certain nombre de chrétiens, surtout des jeunes, se convertit chaque année à l’islam. Dans le diocèse d’Évreux, des responsables d’Église reconnaissent que ces démarches leur posent parfois question.
 
le diocèse d’Évreux, le reconnaît : « Comme pasteur, ces conversions me posent question. » Le sujet reste pourtant encore difficile à aborder dans l’Église catholique
 
Si le prosélytisme musulman est, parfois, indéniable, la religion musulmane semble, également, exercer un véritable attrait sur les jeunes. Et ce d’autant plus facilement que, comme le note Mgr Nourrichard,
« La présence chrétienne est souvent très très légère dans ces quartiers ». La « convivialité » – notamment à l’occasion des fêtes –, la « simplicité » de la foi musulmane, la « clarté » des règles du permis/interdit sont souvent mises en avant, constate le P. Berjonneau, à qui un jeune converti a confié être « désormais en paix grâce aux rites et obligations de sa nouvelle religion qui lui disent ce qu’il faut faire pour prier ».
 
« J’ai quelques amis et cousins qui se sont convertis. À mes yeux, il ne s’agit pas d’un vrai rejet de la religion catholique. C’est plutôt qu’ils n’y avaient pas trouvé leur place et restaient dans une quête de sens, de discipline et de partage », confirme Bissenty. « Peut-être les choses auraient-elles été différentes si un ami les avait amenés vers le Christ, mais il s’en est trouvé un qui leur a fait découvrir le Prophète. »
« Nous avons besoin d’être enracinés pour oser nous affirmer comme chrétiens », confirme Irène, qui constate que les parents d’origine étrangère, maîtrisant mal le français, ont du mal à transmettre leur foi à leurs enfants nés en France…
 
Même si le travail n’en est qu’à ses débuts, l’idée d’une pastorale spécifique pour « soutenir » ces jeunes chrétiens et les aider à « témoigner sans honte et sans peur de leur foi », selon la formule de l’évêque, fait son chemin.
 
« Il faut les aider à trouver une stature de croyants et qu’ils ne soient pas démunis, quand on les interroge, pour dire en qui ils croient », appuie sœur Yannique.
 
Autrement dit, résume le P. Berjonneau, à confesser,
« avec des mots audibles par des musulmans, cette foi en Jésus qui les pousse à aller vers l’autre ».
 
Pendant trois jours, les évêques et délégués des Conférences épiscopales d’Europe pour les rapports avec les musulmans, ont débattu de ces questions à Saint-Maurice, en Suisse. Dans leur déclaration finale publiée vendredi, ils affirment être « plus que jamais convaincus que le dialogue entre chrétiens et musulmans n’est pas seulement nécessaire pour construire la paix, mais c’est un impératif de notre foi ».

Source Journal La Croix le le 18/05/2015  

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Starheater


@Wahrani a écrit:
Tout récemment le Journal la Croix publié un article :
Les conversions de chrétiens à l’islam interrogent l’Église
Un certain nombre de chrétiens, surtout des jeunes, se convertit chaque année à l’islam. Dans le diocèse d’Évreux, des responsables d’Église reconnaissent que ces démarches leur posent parfois question.
 
le diocèse d’Évreux, le reconnaît : « Comme pasteur, ces conversions me posent question. » Le sujet reste pourtant encore difficile à aborder dans l’Église catholique
 
Si le prosélytisme musulman est, parfois, indéniable, la religion musulmane semble, également, exercer un véritable attrait sur les jeunes. Et ce d’autant plus facilement que, comme le note Mgr Nourrichard,
« La présence chrétienne est souvent très très légère dans ces quartiers ». La « convivialité » – notamment à l’occasion des fêtes –, la « simplicité » de la foi musulmane, la « clarté » des règles du permis/interdit sont souvent mises en avant, constate le P. Berjonneau, à qui un jeune converti a confié être « désormais en paix grâce aux rites et obligations de sa nouvelle religion qui lui disent ce qu’il faut faire pour prier ».
 
« J’ai quelques amis et cousins qui se sont convertis. À mes yeux, il ne s’agit pas d’un vrai rejet de la religion catholique. C’est plutôt qu’ils n’y avaient pas trouvé leur place et restaient dans une quête de sens, de discipline et de partage », confirme Bissenty. « Peut-être les choses auraient-elles été différentes si un ami les avait amenés vers le Christ, mais il s’en est trouvé un qui leur a fait découvrir le Prophète. »
« Nous avons besoin d’être enracinés pour oser nous affirmer comme chrétiens », confirme Irène, qui constate que les parents d’origine étrangère, maîtrisant mal le français, ont du mal à transmettre leur foi à leurs enfants nés en France…
 
Même si le travail n’en est qu’à ses débuts, l’idée d’une pastorale spécifique pour « soutenir » ces jeunes chrétiens et les aider à « témoigner sans honte et sans peur de leur foi », selon la formule de l’évêque, fait son chemin.
 
« Il faut les aider à trouver une stature de croyants et qu’ils ne soient pas démunis, quand on les interroge, pour dire en qui ils croient », appuie sœur Yannique.
 
Autrement dit, résume le P. Berjonneau, à confesser,
« avec des mots audibles par des musulmans, cette foi en Jésus qui les pousse à aller vers l’autre ».
 
Pendant trois jours, les évêques et délégués des Conférences épiscopales d’Europe pour les rapports avec les musulmans, ont débattu de ces questions à Saint-Maurice, en Suisse. Dans leur déclaration finale publiée vendredi, ils affirment être « plus que jamais convaincus que le dialogue entre chrétiens et musulmans n’est pas seulement nécessaire pour construire la paix, mais c’est un impératif de notre foi ».
Source Journal La Croix le le 18/05/2015  


C'est certain, les jeunes sont les plus fragile et les plus facile à endoctriner, mais cela va duré qu'un temps pour eux, car il vont vouloir connaître ce que dis la Bible aussi, ils vont se renseigné via le Net et avoir des sources solides en ce qui concerne la Bible, comme moi j'en ai eu sur le Net.
Comme tu sais, les jeunes ne sont pas branchés, certains adultes aussi, il vont regardez les autres religions, ils étudient ce qui leur semble meilleur, et ce n'est pas nécessairement le Coran.

Starheater

Wahrani

avatar
Admin
@Starheater a écrit:
C'est certain, les jeunes sont les plus fragile et les plus facile à endoctriner, mais cela va duré qu'un temps pour eux, car il vont vouloir connaître ce que dis la Bible aussi, ils vont se renseigné via le Net et avoir des sources solides en ce qui concerne la Bible, comme moi j'en ai eu sur le Net.
Comme tu sais, les jeunes ne sont pas branchés, certains adultes aussi, il vont regardez les autres religions, ils étudient ce qui leur semble meilleur, et ce n'est pas nécessairement le Coran.
Starheater
il n’y a aucun argument censé auquel répondre.
Juste un étalage de bêtise.
Le drame, c’est quand cet étalage est organisé, et a pour but de pleurnicher et c’est maintenant que tu arrives en fin à reconnaître l’Islam.
Ces jeunes comme tu dis  ont trouvés
La «simplicité» de la foi musulmane, la « clarté » des règles du permis/interdit ;  
Tu sais, qu’Il n’y a rien de pire comme défenseur des valeurs humanistes que les *médiocres* chantres du religieusement correct

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Wahrani

avatar
Admin
@Starheater a écrit:
Je dois ajouté un autre fait, et ceci à propos d'une référence faite au sujet de Bart Ehrman, j'ai été voir sa vidéo, j'ai constatez que cet homme faisait beaucoup d'erreurs quand il parlait des copies de la Bible depuis les temps ancien, en faite, c'est plus une théorie qu'il exploite pour se faire un nom dans le milieu. De plus il a fait une très grosse erreur, il a mentionné que les Juifs qui s'occupaient de copier et de traduire l'AT n'était pas assez instruits pour le faire, ce qui est faux.
Autre erreur, il a mentionné qu'il a fallut engagé des personnes instruites pour traduire l'AT et le NT disant que les Juifs ne connaissaient pas le Grec. Quel foutaise mal élaboré.
C'est facile de monter une théorie afin d'écrire un livre pour se faire de l'argent sur le dos des Juifs, mauvaise stratégie, d'ailleurs l'opposition lui fait manger la poussière, mais lui têtu comme il est, il ose prétendre quand même que ce qu'il dit est parole d'Évangile.
Il parle de l'Évangile de Marc, et il se demande qui à Écrit cette Évangile, c'est évident pourtant, c'est écrit l'Évangile de Marc, donc c'est Marc qui l'a écrit, cet homme est un vrai clown.
Starheater
Ehrman est un éminent spécialiste du Nouveau Testament, après avoir écrit et publié plus de vingt-cinq livres, dont trois manuels de collège. Il a également obtenu une reconnaissance au niveau populaire, écrivant quatre best-sellers du New York Times. Le travail de Ehrman met l'accent sur la critique textuelle du Nouveau Testament, le Jésus historique et l'évolution du christianisme primitif.
 
Ne joue pas le parfait connaisseur et ne perd pas de temps avec les évidences
 
Quelle belle leçon, il a un proverbe de chez moi qui dit ;
 
 ‘’J'ai amené le borgne pour me tenir compagnie, il a ouvert son oeil et m'a fait peur’’.
Je sens chez toi, une certaine confusion
("Wolf in Sheep's Clothing"),  Pour le  plaisir linguistique),

http://dialogue-religion.forumalgerie.net

Stitten

avatar
 Starheater a écrit:
C'est certain, les jeunes sont les plus fragile et les plus facile à endoctriner, mais cela va duré qu'un temps pour eux, car il vont vouloir connaître ce que dis la Bible aussi, ils vont se renseigné via le Net et avoir des sources solides en ce qui concerne la Bible, comme moi j'en ai eu sur le Net.
Comme tu sais, les jeunes ne sont pas branchés, certains adultes aussi, il vont regardez les autres religions, ils étudient ce qui leur semble meilleur, et ce n'est pas nécessairement le Coran.
Starheater
L'idée de la conversion des chrétiens vers l’Islam,  repose sur deux évidences jugées indiscutables.

La première est quantitative: la proportion de musulmans après la découverte de l’Islam dans la population s'accroîtrait sans cesse ;

La deuxième est qualitative: la simplicité de la foi musulmane, la clarté des règles du permis/interdit sont souvent mises en avant  peut-être aussi que cette religion peu rituelles avec ses codes et modes de pensée attire de plus en plus de personnes en quête d'une spiritualité .  

Pour l’Eglise le problème n'est même pas l'islam en tant que tel, mais le sentiment obsessionnel d'être vaincu. les évangéliques proposent une version du protestantisme la plus rudimentaire, il ne faut pas oublier que tant pour l'église réformée et l 'église catholique, les théologiens ont rendus les prédications pratiquement illisibles pour les fidèles et quand je dis illisibles je pense plutôt incompréhensibles.

les cultes évangéliques animés par des guitares voire du rock chrétien attirera toujours des jeunes, et l'utilisation de la glossolalie en terme de communication fera toujours recette dans les temples qui livrent une véritable concurrence à l'église catholique, il suffit pour cela de regarder ce qui se passe en Afrique , voire au Brésil jusqu'où cela peut en arriver .
Après la recherche d'une identité aussi par le biais d'une religion qui se trouve la plus propre est compréhensible, alors ils  trouvent l’Islam comme meilleur.

Salâh Ed-Dîn

avatar
A cela, je voudrai ajouter les propos de Anselm Turmeda, moine franciscain et écrivain Majorquin né à Palma de Majorque en 1352 qui disait dans ses écrits ;
 
a) l’Islam est la meilleure religion.
b) Les Écritures chrétiennes ont été falsifiés.
c) Jésus n’est pas Dieu, mais seul homme et prophète.
d) Tout chrétien est faux et absurde.
 
Non, Jésus n’était pas mort, n'a pas été placé dans une tombe ni de gauche ni après une journée ni après quarante jours.
Jésus n'a jamais revendiqué la divinité, mais bien au contraire. Ils sont ses disciples qui ont falsifié certains textes. L'incarnation de Dieu n’est pas nécessaire pour le rachat ;
 
L’Islam n'a pas la notion paulinienne de péché d’origine. "Le cinquième dogme est la confession, contredite parce qu'il ne figure pas dans les textes de l’Évangile et parce que seul Dieu peut pardonner les péchés
 
 Anselm Turmeda saisit cette occasion pour dire :
" Le pape, qui vit dans la ville de Rome, vicaire de Jésus (comme ils le prétendent), accorde des certificats de quiconque le pardon des péchés, la libération de l’enfer et l’entrée au paradis. En retour, il reçoit d’importantes sommes d'argent. "" ((Riquer, p "." . 299 Riquer, p. 300).

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum