«Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, mais je me battrai pour que tu puisses le dire».

Voltaire


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

 » Judaisme » LE JEÛNE DE GUEDALIA

LE JEÛNE DE GUEDALIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 LE JEÛNE DE GUEDALIA le Dim 30 Oct - 16:38

Salâh Ed-Dîn

avatar
Chez les Juif, il existe un certain nombre de jeûnes à faire dont un dénommé ''le jeûne de Guedalia''.
Est-il d’ordre divin ?
D’ordre toranique ou d’ordre rabbinique ?
D’où tient-il son origine ?
Par qui fut-il institué ?  
Nous savons tous que le religieux de la Synagogue a la haute main sur le « judaïsme » et ses affaires.
Comme les prêtres chrétiens, il peut faire et défaire ce qu’il lui plaît de la religion  Le religieux  de la Synagogue peut ainsi, et à sa guise, modeler la religion  à son goût, au goût de ses adeptes. Modifier, changer, abolir la loi toranique pour qu’elle porte définitivement son nom : loi rabbinique !
Aussi, aux membres de la Synagogue de se prendre, comme le texte coranique le stipule,
‘’Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent’’. (Coran IX 31) !
Après la destruction du Premier Temple, il y a de cela 2500 ans, la majorité de la population juive[7] fut exilée en Babylonie. Le conquérant, Nabuchodonosor, fit quelques exceptions et accorda à un petit nombre de juifs l'autorisation de résider sur la Terre d'Israël. Il nomma un juif pieux, Guédalia, comme administrateur du territoire. Peu à peu, des juifs qui avaient échappé à l'horreur de la destruction en se réfugiant dans les pays voisins commencèrent à retourner à leur foyer.
Guédalia était réaliste quant aux limites de la souveraineté accordée aux juifs. Il avait compris que s'ils voulaient garder une certaine liberté, les juifs d'Israël devaient coopérer pleinement avec la nation qui avait conquis leur pays.
Cependant, cette allégeance politique était inacceptable pour certains juifs. Un homme nommé Ichmaël ben Netaniah, se révolta, rejetant l'autorité du roi de Babylone.
Ichmaël assassina traîtreusement Guédalia, ainsi que de nombreux juifs et babyloniens qui se trouvaient en sa compagnie."
Dans la foulée de son assassinat, les juifs craignirent des représailles babyloniennes. Ils pensèrent s'enfuir en Egypte. Les juifs se retrouvèrent devant le dilemme de choisir entre la menace physique et le danger spirituel. Ils demandèrent alors conseil au prophète Jérémie, qui s'était retiré pour porter le deuil de la destruction du Temple.
Une semaine durant, le Prophète implora Dieu de lui accorder une réponse. Il la reçut enfin le jour de Kippour. Jérémie convoqua alors tout le peuple et lui dit de rester en Israël et que tout s'arrangerait. Dieu allait faire en sorte que les babyloniens réagissent avec bonté, et avant longtemps, tous les juifs exilés reviendraient sur leur terre.
Toutefois, les avertit Jérémie, s'ils décidaient d'aller en Egypte, l'épée qui les faisait fuir finirait par les y atteindre et les tuer…
Malheureusement, les paroles du Prophète ne leur firent aucun effet, et le peuple refusa d'y croire. Tous les juifs restés en Israël firent leurs bagages et se rendirent en Egypte. Ils allèrent même jusqu'à kidnapper Jérémie et l'y traîner de force !
A présent, la destruction était complète ; la Terre d'Israël était entièrement vidée de ses habitants.
Quelques années plus tard, la Babylonie conquit l'Egypte, et les dizaines de milliers d'exilés furent décimés.
L'unique survivant de ce massacre fut Jérémie ; sa prophétie s'était malheureusement réalisée.
Le meurtre de Guédalia fut lié à la destruction du Temple, parce qu'il entraîna la mort de nombreux juifs et marqua la fin d'une présence juive en Israël pour de nombreuses années.
Les religieux décidèrent de commémorer cette tragédie par un jour de jeûne, le 3 Tichri, lendemain de Roch Hachana.
'Le jeûne de Guedalia'' et celui du Kippour, deux évènements intimements liés ? Aussi, nous dit-on !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum